Hôtellerie Tunisie, le groupe Eden Viaggi sur le départ ?

Publié le 30 Novembre 2015

 

 

Nouveau coup dur pour le tourisme et l’économie tunisienne, le groupe italien Eden Viaggi quitte Tabarka, c’est le site Destinztion Tunisie qui l’annonce.
L’hôtel Mehari (4*, 400 lits), qu’il louait depuis plusieurs années, a été rétrocédé à son propriétaire, Adel Boussarsar. Ce dernier a confirmé l’information à Destination Tunisie et a déclaré « comprendre cette décision étant donné la situation qui prévaut ». Le Mehari demeurera cependant ouvert à la clientèle tunisienne et algérienne pour préserver les emplois, souligne A. Boussarsar.

 

 

 

Quant au maintien d’Eden Viaggi dans les autres régions, des négociations sont actuellement en cours concernant les 3 autres hôtels qu’il exploite à Djerba (Djerba Mare), Hammamet (Yadis) et Mahdia (El Borj).

La situation pour l’hôtellerie est catastrophique

« La situation est très morose. Les taux d’occupation ne dépassent pas 20% » de la capacité hôtelière du pays, a déclaré à la radio privée Mosaïque FM le président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie, Radhouane Ben Salah.

Au total, « 70 hôtels ont dû fermer leurs portes depuis septembre en raison du manque de clientèle et d’autres vont suivre », a-t-il prévenu. « Cette situation va mettre des travailleurs au chômage technique », a relevé M. Ben Salah, tout en assurant que le gouvernement allait leur verser « une prime (individuelle) de 200 dinars (90 euros) » (par mois) ainsi que la gratuité de la « couverture sociale pendant une durée de six mois renouvelable ».

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0
Commenter cet article