Des randonnées que vous n'êtes pas près d'oublier.

Publié le 13 Janvier 2016

 

 

Vous rêvez de nature et de séjours actifs? Ces suggestions de sentiers, tirées du top 20 des meilleures randonnées du monde du National Geographic, pourraient vous inspirer pour la nouvelle année.

 

DU QUÉBEC... AU MAROC

 

De nombreux Québécois connaissent l'existence du Sentier international des Appalaches, puisque cette piste de 3000 km va du Maine jusqu'à Terre-Neuve, en passant par la Gaspésie. Mais saviez-vous que le réseau de sentiers se poursuit aussi au-delà de l'Atlantique? Et qu'il doit traverser, à terme, toutes les montagnes nées en même temps que les Appalaches, il y a 250 millions d'années? Si le projet se concrétise, on pourra marcher des États-Unis au Maroc, en passant par le Groenland, l'Écosse, l'Irlande, la Scandinavie et la péninsule ibérique. En attendant, la «petite» portion canado-américaine constituera un bon entraînement.

 

 

Sur le mont Fuji

Le mont Fuji au Japon est l'une des montagnes les plus fréquentées du monde, selon le National Geographic, qui conseille aux voyageurs d'opter pour le sentier Yoshida pour vivre une expérience non pas sportive, mais culturelle. C'est la foule de touristes et de Japonais qui rend mémorable cette randonnée de 12,8 km. Au lever du soleil, des centaines de randonneurs s'entassent au sommet, des kiosques vendent des nouilles le long du chemin et on trouve aussi des cabanes où brûlent de petits feux de camp. Vous êtes donc avertis, on ne gravit pas les 3776 mètres du volcan pour vivre un moment de calme et de beauté; on visite «Fujisan» parce que c'est un lieu de pèlerinage renommé, et ce, depuis des siècles.

 

 

 

Dans les champs de lave islandais

L'Islande n'a jamais été aussi accessible: deux compagnies aériennes (Icelandair et Wow) offriront des vols directs de Montréal vers Reykjavik dès ce printemps. Pour découvrir la nature sauvage de l'île, partez à l'aventure le long du sentier de la Laugavegurinn/Fimmvörðuháls Pass. Au programme: un voyage de 77 km aller-retour, des ravins, des glaciers, des champs de lave et de nombreuses cascades, incluant la chute Skógafoss, haute de 70 mètres. Vous trouverez des hébergements pour randonneurs le long du chemin et, comme le secteur est populaire, vous êtes assurés d'y faire des rencontres. Avec un peu de chance, vous tomberez sur un Islandais qui vous apprendra comment prononcer le nom du sentier!

 

 

 

 

Aux portes de l'Antarctique

Il était une fois un explorateur nommé Shackleton. En 1914, il entreprend un voyage en Antarctique, mais l'hiver le surprend et son navire reste coincé dans les glaces. Il monte dans un bateau de sauvetage, parcourt 1300 km sur une mer redoutable et parvient à atteindre l'île de la Géorgie du Sud, à traverser ses glaciers et à rejoindre la station baleinière de Stromness. Le mot «épique» est faible pour qualifier cette expédition de survie. On peut aujourd'hui suivre les pas de l'explorateur (et de ses coéquipiers) sur la Shackleton's Route en Géorgie du Sud. Le National Geographic propose une marche de 35 km (ou encore une version raccourcie de 5 km) au milieu de paysages d'une grande dureté, mais sublimes. La randonnée se termine dans les ruines de Stromness, peuplées de manchots, de phoques et d'otaries. Atteindre cette île inhabitée et obtenir l'autorisation d'y marcher est compliqué, mais si, par chance, vous faites un jour une croisière en Antarctique, il est possible qu'une randonnée soit à votre itinéraire. On vous le souhaite.

Pour voir la liste complète du National Geographic:adventure.nationalgeographic.com/adventure/trips/best-trails/worlds-best-grail-trails

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Commenter cet article