Le Vietnam en 8 coups de coeur.

Publié le 8 Février 2016

 

 

Parcourir le Vietnam en trente petites journées, c'est entamer une course folle dans le vain espoir de tout goûter de ce pays spectaculaire. Voici huit de nos coups de cœur, découverts à travers ses villes, ses montagnes et ses rizières.

 

 

CAN THO ET SES MARCHÉS FLOTTANTS

Ce sont des images de la ville de Can Tho qui nous viennent d'abord en tête lorsque l'on repense au Vietnam. Le départ en bateau sur les eaux du célèbre Mékong à l'aurore. La rencontre des paysans et de leurs magasins-pirogues formant les marchés flottants de Cai Rang et de Phong Dien. La petite barque conduite par Minh, ce guide sympathique et drôle qui arrive on se sait trop comment à se faire comprendre sans même parler anglais. La douceur du vent frais avant qu'il ne fasse place aux brûlants rayons de soleil. Et cette soupe savoureuse achetée en plein cœur d'un des fleuves les plus importants d'Asie, relayée d'un bateau à l'autre et dégustée en silence, à travers le seul bruit des vagues (tristement très polluées).

 

 

 

LA BAIE DE HA LONG

À deux pas de la Chine, la baie de Ha Long s'applique à faire fléchir les genoux de tous ceux qui viennent à sa rencontre. Classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, la célèbre baie - avec ses 1969 îles sauvages - se découvre nuit et jour lors de croisières d'une ou de deux nuitées. À bord d'un navire de la compagnie Bhaya Cruises (la plus grande compagnie de croisière au Vietnam), par exemple, on a l'opportunité de jouir du paysage, de prendre part à des cours de cuisine vietnamienne, de quitter le bateau le temps d'une balade de quelques heures en kayak, de nager, de bien manger, de dormir dans un lit douillet et de gravir les quelque 350 marches de pierres menant à la grotte Dong Tien.

 

 

 

HOI AN À VÉLO ET EN VESPA

Coup de foudre personnel, Hoi An et sa charmante - bien que très touristique - vieille ville nous ont touchés droit au cœur. Bordées de lanternes multicolores, les ruelles aux temples et aux maisons maintes fois centenaires sont une combinaison d'influences chinoises, japonaises, françaises et vietnamiennes. Lorsque l'on traverse son petit pont japonais - symbole de la ville - et le reste de la vieille ville à vélo, ou lorsque l'on passe récupérer son vêtement confectionné sur mesure chez le tailleur, on a un peu l'impression de faire partie de cette belle harmonie. Et puis, pour avoir le bonheur de découvrir le Hoi An des paysans, celui des rizières à perte de vue et de ces «petites choses qui font le Vietnam», le circuit en Vespa (avec chauffeur) à travers la campagne vietnamienne proposée par Vespa Vietnam Adventures est un incontournable.

 

 

 

 

LA VILLE D'HÔ CHI MINH

 

L'ancienne Saigon est souvent le tout premier arrêt des voyageurs lors d'un périple au Vietnam. La ville dérange autant qu'elle charme, que ce soit par son joyeux chaos visiblement contrôlé, ses rues truffées de motocyclettes empressées, son vieux quartier animé ou ses petits bijoux d'architecture (il faut visiter le bureau de poste et la cathédrale Notre-Dame de Saïgon). On sera aussi touché par son triste Musée des vestiges de guerre, par son marché artisanal Ben Thanh, et, surtout, par le sourire de ses habitants qui ne se sont jamais vraiment «convertis» à cette nouvelle appellation qu'est celle d'Hô Chi Minh.

 

 

 

 

 

HUÉ, L'ANCIENNE CITÉ IMPÉRIALE

En franchissant l'une des cinq portes enveloppant l'ancienne cité impériale, on se retrouve transporté dans cette époque où Hué était capitale du royaume du Vietnam uni, sous la dynastie de l'empereur Nguyen (de 1802 à 1945). Classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, reconnue pour sa citadelle, sa centaine de constructions fortifiées (dont la fameuse cité pourpre interdite) et sa passionnante histoire, la désormais paisible ville s'élève, élégante, sur les rives de la rivière des Parfums.

 

 

 

LES SPLENDEURS DU GRAND TEMPLE CAODAÏSTE

En franchissant, pieds nus, les grandes portes couleur soleil du temple Cao Dai, les quelques heures d'autobus à partir d'Hô Chi Minh-Ville ont soudainement moins d'importance. Le temple est un lieu de regroupement des adeptes du caodaïsme, qui s'appuie à la fois sur le confucianisme, le taoïsme, le bouddhisme et le christianisme, et qui regroupe près de cinq millions de croyants à travers le pays. On s'y rend à temps pour pouvoir assister à l'une des trois cérémonies quo tidiennes. Outre l'harmonie de l'architecture colorée et les 18 piliers-dragons en tout point symétriques, les chants, prières et chorégraphies subjuguent les visiteurs. Du balcon du deuxième étage, le ballet des fidèles vêtus de tuniques blanches, agenouillés en rangs parfaits, est un spectacle en soi.

 

 

 

LE SOLEIL DE PHU QUOC

Sur les berges de la plus grande île du Vietnam, le soleil semble briller encore plus fort qu'ailleurs. Aux abords du golfe de Thaïlande, entre les marchés de fruits de mer fraîchement pêchés et les plages de sable blanc, les complexes hôteliers se succèdent, mais ne se ressemblent pas forcément. Au retour du marché de nuit de Duong Dong, où les poissons et fruits de mer encore vivants sont grillés façon BBQ vietnamien, les nuits au luxueux hôtel Eden Resort sont particulièrement réconfortantes.

 

 

 

 

 

HANOI ET SES QUELQUES RECOINS APAISANTS

Au nord du Vietnam, sur les rives du delta du fleuve Rouge, Hanoi mérite amplement son titre de folle capitale du pays. Totalement chaotique, le vieux Hanoi laisse motocyclettes et klaxons faire la loi, quitte à étourdir les piétons dépourvus de trottoir. Heureusement, à quelques ruelles du vieux quartier, quelques endroits offrent aux voyageurs des moments de répit bien mérités: le pont du Soleil levant enjambant le lac Hoan Kiem, le temple de la Littérature et ses jardins, le parc entourant la pagode au pilier unique, l'Opéra de Hanoi, la rue Phan Dinh Phung, les alentours du mausolée d'Hô Chi Minh, ainsi que les nombreux lacs. Ancienne capitale de l'Indochine française, la «ville aux 36 rues» parvient alors à se faire plus douce, le temps, par exemple, d'une représentation au théâtre de marionnettes sur l'eau de Thang Long.

***

 

 

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

- Les voyageurs canadiens doivent posséder un visa pour voyager au Vietnam. On se le procure en personne ou par courrier auprès de l'ambassade du Vietnam au Canada à Ottawa. Il faut téléphoner à l'ambassade afin d'obtenir les tarifs des différents visas.

 

- Air France offre des vols Montréal-Paris-Ho-Chi Minh. Deux vols quotidiens relient Montréal et Paris en hiver (trois en été), alors que la liaison entre Paris et Ho Chi Minh est assurée trois fois par semaine toute l'année. L'achat d'un billet Air France permet une escale gratuite à Paris, ce qui peut s'avérer une façon intéressante de trancher et d'adoucir ce long voyage. www.airfrance.ca

 

- Le site de Bhaya Cruises regorge d'informations pour vous aider à planifier votre croisière sur la baie de Ha Long: www.bhayacruises.com.

 

- Envie de luxe, de calme et de soleil? Le complexe Eden Resort situé sur l'île de Phu Quoc propose de splendides chambres et villas et plusieurs activités de plein air. www.edenresort.com.vn

 

- La compagnie Vespa Vietnam Adventures propose un plongeon de presque quatre heures à travers la vie rurale vietnamienne de Hoi An. Sécuritaires, les excursions permettent aussi de découvrir les villes de Saigon et Siem Reap (Cambodge). www.vespaadventures.com

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Decouverte

Repost 0
Commenter cet article