Un guide de voyages pour les tailles plus.

Publié le 10 Février 2016

 

Après avoir vu ce que c’était que de voyager en tant que personne de forte taille, Édith Bernier consacre un livre électronique aux voyageurs «pas standard». Dans Le manuel des routards taille plus, elle aide les personnes corpulentes à s’ajuster à toutes situations.

Édith Bernier est une grande voyageuse. Après avoir visité l’Inde, la Pologne, le Guatemala et plusieurs autres destinations en formule sac à dos, elle a fait un constat accablant : l’industrie du voyage n’est pas adaptée aux tailles plus.

«Trouver des vêtements de voyage à notre taille, c’est difficile. Un sac à dos avec une ceinture assez large, ça n’existe pratiquement pas», confie l’auteure. «Ensuite, il faut faire rentrer tous nos vêtements dans le même sac à dos qu’une personne qui fait 5 pi et pèse 100 lb», explique celle qui a maintenant appris à s’adapter aux limites imposées par les compagnies aériennes en matière de bagages.

C’est de là que lui est venue l’idée du livre électronique. Le poids du bagage enregistré n’étant pas proportionnel au poids du voyageur, Édith Bernier dépassait toujours les limites et devait payer la pénalité. Depuis, elle s’est adaptée : elle amène moins de vêtements, en achète sur place, utilise des cubes de compression et des sacs de plastique à glissière.

Selon elle, c’est le transport qui pose le plus de problèmes. En avion comme en autobus, les sièges ne sont pas assez larges, et parfois, les ceintures de sécurité ne sont pas assez grandes. Ce problème peut être réglé si on demande à embarquer en premier dans l’avion pour mieux s’installer.

«C’est tout un segment de la population [les gens «taille plus»] qui est mis de côté par l’industrie du voyage. Je ne pense pas que ce soit de la mauvaise volonté; c’est sans doute un gros oubli, tout simplement.» -Édith Bernier

Autre problème avec lequel Édith Bernier doit composer lorsqu’elle voyage : les préjugés. «Les gens s’imaginent que parce que tu es gros, tu ne peux rien faire. Ça ne pourrait pas être plus faux! J’ai fait de la randonnée dans la jungle et sur des volcans. J’ai escaladé une partie de l’Himalaya.»

Parfois, sa taille suscite une certaine curiosité. C’est avec un sourire au visage que la jeune homme se souvient d’une soirée, en Inde, où des jeunes l’ont encerclée en lui répétant un mot qu’elle ne comprenait pas. Elle a finalement su que les jeunes la traitaient de grosse. «Ce n’était pas méchant. En fait, ils étaient simplement surpris.»

Édith Bernier révèle qu’une seule agence de voyages dans le monde s’est spécialisée dans le service aux personnes de forte taille. Son ouvrage répond donc vraiment à un besoin. «Je ne peux pas croire que les gens sont passés à côté cette clientèle! Ce n’est pas un secret : la population grossit.» D’ailleurs, l’auteure n’est pas fermée à l’idée de publier un jour son livre électronique en format papier. «Si l’industrie évolue, j’adapterai mes conseils.»

 

 

 

 

Les essentiels de son sac à dos

  • Peu de vêtements : on fait du lavage sur la route.
  • Une lampe frontale : pour rentrer chez soi la nuit quand il n’y a pas de lampadaires.
  • Du «duct tape» : pour réparer son sac à dos ou une fenêtre fissurée.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Commenter cet article