Great Exuma: unique et authentique

Publié le 15 Mars 2016

 

 

 

Rares sont les endroits dans le monde où on a la chance unique de se retrouver seule sur une plage paradisiaque. C'est à Great Exuma, aux Bahamas, que j'ai eu droit à ces instants de bonheur, et ce, à plus d'une reprise durant mon séjour. Je vous invite à découvrir ce petit coin de paradis qui a su préserver sa beauté et son authenticité.

 

 

LE REPÈRE DES STARS

Les Exumas sont composées de 365 îles et îlots pour la plupart totalement déserts, qui s'étirent sur plus de 200 km au sud de Nassau, la capitale des Bahamas. La majorité des habitants de ce chapelet de perles vivent sur Great Exuma (la plus grande) et Little Exuma, qui sont toutes deux reliées par un pont.

Si votre portefeuille le permet, il est même possible d'acheter une île comme l'ont fait de nombreuses célébrités, telles que David Copperfield, qui est l'heureux propriétaire de l'île de Musha Cay. Avis aux intéressés: le célèbre illusionniste loue pour près de 40 000 $ par jour son île en entier, qui comprend 5 propriétés au total. Johnny Depp a aussi succombé à la beauté des Exumas lorsqu'il y a tourné Pirates des Caraïbes. À un point tel qu'il s'est offert l'île de Little Hall's Pond Cay.

 

 

PLAGES PARFAITES ET DÉSERTES

Ne cherchez pas les panneaux indiquant l'emplacement des plages immaculées de Great Exuma. Ils sont quasi inexistants! Pour arriver à destination, mieux vaut se fier à des cartes routières ou demander son chemin aux sympathiques habitants. Une belle occasion de voir du pays tout en faisant d'agréables rencontres! C'est en roulant sur des chemins de terre non balisés, entourés de forêts de pins, qu'on accède à plusieurs plans d'eau. Puis, alors qu'on commence à douter qu'on est sur la bonne route, une mer émeraude se présente tout d'un coup à nous. Quel spectacle!

La plage du tropique du Cancer à Little Exuma est l'une des plus belles de l'île. C'est également la plus longue. Elle forme un croissant de sable blanc baignant dans des eaux translucides. Elle doit son nom à la latitude qui la traverse et qui marque le début des tropiques.

Au nord de l'île, la plage de Coco Plum se caractérise par ses coquillages, appelés dollars des sables, qui ressemblent à de vieilles pièces de monnaie. À la marée basse, on peut marcher jusqu'à l'infini ou presque dans l'océan! Des bancs de sable apparaissent ici et là au beau milieu de la mer. Cela en est presque surréel. On trouve également de véritables petits bijoux de plages isolées à Stocking Island, située à une dizaine de minutes en bateau-taxi du port de Georgetown.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Commenter cet article