Voici les trois beaux joyaux de Prague.

Publié le 8 Juin 2016

 

Revenue au monde après une asphyxie communiste de 40 ans, Prague redevient l’une des destinations les plus courues du continent européen. Parmi les lieux les plus remarquables de la vibrante capitale de la République tchèque, en voici trois qui s’avèrent tout simplement incontournables.

 

 

 

 

 

Le château de Prague

 

Plus grand château ancien du monde, le château de Prague (Pražský hrad) domine la ville entière de sa silhouette colossale. Siège du pouvoir politique des présidents de la République tchèque, mais aussi bien avant eux des rois et des empereurs du Saint-Empire romain germanique, le château abrite toujours les joyaux de la couronne de Bohême et attire derrière ses remparts des hordes de touristes.

Il faut se lever tôt pour profiter seul du charme moyen­âgeux de la Ruelle d’Or, du faste gothique de la cathédrale Saint-Guy ou de la puissance immobile des titans en lutte qui gardent son entrée. Mais n’ayez crainte: la visite vaut le déplacement! Du Jardin royal au belvédère du Palais d’été royal, en passant par les cours successives et leurs merveilles, le palais Lobkowicz et les jardins sur la colline, tout cela fait partie des attraits du château de Prague.

 

 

 

 

 

 

L’emblématique pont Charles sur la Vltava

 

Le pont Charles (Karlův most) est sans conteste l’emblème de la ville de Prague. Érigé au XIVe siècle sous l’empereur Charles IV pour relier le Petit Côté à la Vieille Ville, il est à présent pris d’assaut par les groupes de touristes, les musiciens ambulants, les artistes en tous genres et les vendeurs d’art et de bijoux. Mais qu’à cela ne tienne!

Il est magique de le traverser au petit matin, alors que la brume s’élève de la rivière. À remarquer, la célèbre statue de saint Jean Népomucène, lequel, selon la légende, fut précipité du haut du pont à la suite de son refus de divulguer la confession de la reine Sophie! Pour une meilleure vue, vous pouvez grimper dans la tour d’observation du côté de la Vieille Ville.

 

 

 

 

 

VACANCES L’église Notre-Dame du Týn 2

L’église Notre-Dame du Týn, au cœur de la Vieille Ville

 

Bâtiment emblématique du centre historique, symbole de la lutte entre catholiques et protestants et plus important sanctuaire gothique après la cathédrale, l’église Notre-Dame du Týn (Kostel Matky Boží před Týnem) est facilement reconnaissable à ses flèches caractéristiques. L’entrée de l’église est plus difficile à trouver : passez sous les voûtes de l’école du Týn pour y avoir accès.

 

 

 

VACANCES maison municipale prague
La Maison municipale

 

 

La Maison qui danse

 

 

 

D’autres incontournables

  • La Maison qui danse : Œuvre éloquente des architectes Frank Gehry et Vlado Milunić, la Maison qui danse (Tančící dům) est aussi surnommée «Ginger and Fred» en l’honneur de Fred Astair et de Ginger Rogers.

 

 

  • La Maison municipale sur la place de la République: Monumentale entreprise des sécessionnistes du renouveau décoratif pragois, la Maison municipale (Obecní dům) est un véritable portfolio de l’Art nouveau du début du XXe siècle.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Commenter cet article