S’évader dans Chaudière-Appalaches.

Publié le 12 Septembre 2016

 

De charmantes villes au caractère géographique très distinct se regroupent dans la région de Chaudière-Appalaches. Voici une idée de petite virée pour y passer un week-end.

Trois attraits incontournables

Le Domaine Joly-De Lotbinière fait partie de l’Association des jardins du Québec. On s’y rend avant tout pour son site superbe en bordure du Saint-Laurent. Il faut emprunter les sentiers pédestres qui conduisent vers la plage pour contempler le fleuve, les falaises d’ardoise et l’autre rive, sur laquelle on aperçoit l’église de Cap-Santé.
Route de Pointe-Platon

La terrasse de Lévis, aménagée pendant la crise de 1929, offre des points de vue spectaculaires sur la ville de Québec, avec, notamment, le Vieux-Québec et le secteur de Place-Royale, au bord du fleuve, dominé par le Château Frontenac.
Rue William-Tremblay

 

Isle-aux-Grues, seule île de l’archipel de L’Isle-aux-Grues habitée toute l’année, offre aux visiteurs un magnifique cadre champêtre ouvert sur le fleuve. C’est le lieu idéal pour l’observation des oies blanches au printemps, pour la chasse en automne et pour la balade en été. Quelques gîtes touristiques parsèment cette île longue de 10 km et vouée à l’agriculture. Il fait bon s’y promener à bicyclette, au milieu des champs de blé dorés et le long du fleuve.

Trois bonnes adresses

 

 

 

Une bonne table
À l’Auberge des Glacis, vous avez rendez-vous avec une fine cuisine française, agrémentée de produits du terroir, qui risque bien de faire partie de vos meilleurs souvenirs gastronomiques de la région! La salle à manger, aménagée dans un moulin historique, est lumineuse et agréable. Le midi, on peut aussi prendre un repas plus léger à la terrasse, au bord de la rivière. Brunch à volonté les samedis et dimanches. Dégustation de thé en après-midi. Réservations requises.
 

46, route de la Tortue, Saint-Eugène-de-l’Islet

 

 

 

 

Où manger sur le pouce
Le propriétaire de la Boulangerie Sibuet, un établissement aux couleurs chaudes, vient d’une famille française d’artisans boulangers. C’est une chance pour Saint-Jean-Port-Joli qu’il y ait exporté son art du vrai bon pain. Or, on n’y sert pas que d’excellents pains et de succulentes viennoiseries: le midi, un choix de délicieux duos soupes-sandwichs aux portions généreuses est offert. Une excellente adresse pour le lunch.
 

306, route de l’Église, Saint-Jean-Port-Joli

 

 

 

 

Où dormir
Domaine champêtre, spa et vignoble, La cache à Maxime est l’endroit idéal pour s’évader du quotidien. Avec ses 47 suites modernes et confortables, sa trentaine de chalets aménagés sur le vignoble, sa table gourmande et sa salle de spectacle, l’établissement assure un séjour des plus agréables. On peut aussi visiter le vignoble et déguster ses produits.
 

265, rue Drouin, Scott

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article