Highlands: une semaine de splendeurs écossaises.

Publié le 11 Octobre 2016

 

La nature sauvage des Highlands rend uniques en Europe ces fascinantes terres du nord de l'Écosse. Les multiples panoramas inoubliables se doublent d'une histoire sanglante, tandis que des fantômes dans les châteaux et un monstre dans un lac continuent peut-être à se balader. 

 

 

 

Sept jours ne sont pas de trop pour découvrir les multiples joyaux de cette région.

 

 

 

 

 

Jour 1

Depuis Édimbourg, on roule environ deux heures vers Stonehaven, charmant port de pêche. La mer du Nord se laisse admirer, souvent colérique à cause du vent.

 

On découvre ensuite ce que l'Écosse fait de mieux: une promenade dans la nature et un château. Après environ 30 minutes de marche où l'on surplombe les vagues, entouré de magnifiques champs de blé, on arrive face à un saisissant promontoire rocheux. Là, les ruines du Dunnottar Castle trônent depuis des siècles. Au milieu de celles-ci, la vue sur l'horizon touche au sublime.

On rentre à Stonehaven pour y passer la nuit.

 

 

 

 

 

Jour 2

C'est encore le matin, oui, mais parlons déjà d'alcool, plus précisément de whisky écossais, le fameux scotch. Autant découvrir ses secrets de fabrication dans une distillerie, telle celle de la marque Glenfiddich, à Dufftown. On en apprend beaucoup et en plus on termine par une dégustation.

L'après-midi, cap sur la sympathique Inverness, à 1 h 30 de Dufftown. La principale localité des Highlands est aussi la dernière «vraie» ville par laquelle on passe durant le séjour. On y visite son château avant une promenade le long du fleuve et une nuit de sommeil bien méritée.

 

 

 

 

 

 

Jour 3

Voilà l'incontournable touristique dans les Highlands: le loch Ness et (qui sait?) son légendaire monstre. Le plus connu des lochs (lacs) n'est, à nos yeux, pas le plus beau. Certains vous conseilleront de faire le tour du loch en voiture (plusieurs heures de route), mais on vous suggère plutôt d'aller dans les ruines de l'Urquhart Castle, sur la rive ouest, pour admirer le point de vue tout en consacrant le reste de la journée à d'autres beautés.

Parmi elles, à une heure du loch Ness, l'un des plus splendides châteaux du pays. Point de jonction entre trois lochs, le Eilean Donan Castle vaut une visite, mais les différents paysages qui l'entourent remportent de loin la palme.

Le soir, on dort à Plockton, village à 30 minutes de route du château et situé au bord du loch Carron.

 

 

 

 

Jour 4

Il est temps de traverser le pont et de découvrir le trésor des Highlands: l'île de Skye. L'une des meilleures localités pour passer son séjour reste Portree. Ce village de pêcheurs offre de nombreux restaurants où l'on pourra déguster des produits de la mer de qualité.

Une fois les valises posées, on part pour une randonnée qui nous emmène jusqu'au Old Man of Storr. Ce «vieil homme» est en réalité un monolithe qui domine une colline rocheuse. Il n'est pas la seule récompense: la vue sur la vallée et les cours d'eau laissent un souvenir impérissable.

 

 

 

 

 

 

Jour 5

 

Direction le sud-ouest de l'île pour une autre randonnée à la découverte des Fairy Pools, au pied de l'imposant massif des Cullins où le brouillard aime s'accrocher. Le bruit des cascades et leur aspect cristallin rafraîchissent. Certains randonneurs n'hésitent pas à s'y baigner, entourés d'un paysage qui rappelle celui du Seigneur des anneaux.

On reprend ensuite la voiture pour remonter vers le nord, à Neist Point. L'ascension de cette falaise recouverte d'herbe n'est pas de tout repos. Mais une fois arrivé, quelle vue, sans oublier l'incroyable bruit des vagues!

 

 

 

 

 

 

 

 

Jour 6

On passe une partie de sa journée au Clan Donald Skye, un domaine du sud de l'île, pour flâner dans son immense jardin et découvrir le «squelette» d'un château dont il ne reste presque que les quatre murs d'enceinte.

Toutefois, l'attrait principal demeure le musée. Il permet de connaître l'histoire des «Highlanders» et, d'une manière générale, celle des Écossais. Vous en apprendrez même beaucoup sur le kilt et la cornemuse.

Avant de rentrer à Portree, on fait un détour par Kilt Rock. Ces falaises vertigineuses vous permettront notamment de voir une cascade se jeter dans la mer: un bonheur.

 

 

 

 

Jour 7

On quitte l'île de Skye. Une dernière merveille nous attend à trois heures de route: la vallée volcanique de Glen Coe.

Lorsque le brouillard décide d'être de la partie, ces massifs revêtent un aspect menaçant. Leur beauté ne peut faire oublier un événement sanglant de l'histoire écossaise: l'assassinat de dizaines de familles considérées comme rebelles par les soldats du roi d'Angleterre. Autre anecdote: l'impressionnant paysage a servi de cadre au final du film Skyfall.

On reprend la voiture pour se rendre à l'aéroport Édimbourg, à un peu plus de deux heures.

***

 

 

 

Bon à savoir

- Portefeuille: malgré le Brexit, la livre reste une monnaie très forte (1 pound = environ 1,70 $)

- Quand y aller: entre mai et septembre. Mais il faut prévoir une veste, car les soirées (et certaines journées) sont fraîches.

- Ça pique: l'été, près des points d'eau, d'insupportables nuées de moucherons (les «midges») attaquent la peau des pauvres humains. Ça démange beaucoup et peu de lotion semblent les éloigner.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Evasion Voyage

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article