Jérusalem: un passé présent.

Publié le 7 Décembre 2016

Visiter Jérusalem, c'est vivre à la fois un passé et un présent extrêmement riche, complexe et surprenant. Dotée d'une histoire fascinante, cette ville est aujourd'hui marquée par des tensions entre Palestiniens et Juifs israéliens. Il existe cependant une fureur de vivre et une résilience qui en font un incontournable pour tout voyageur curieux. 

Il faut absolument y passer au moins trois jours pour pouvoir l'apprécier à sa juste mesure.
La vieille ville est divisée en trois grands secteurs, ceux des trois grandes religions monothéistes: chrétien, musulman et juif. Ils sont chacun très différents, même s'ils ne se trouvent souvent qu'à quelques mètres l'un de l'autre.

Le secteur musulman possède l'attraction probablement la plus spectaculaire de la ville: le mont du Temple. Au centre de cette esplanade se trouve le dôme du Rocher, construit au 7e siècle. Avec son immense coupole dorée et ses murs recouverts de céramique, cet édifice est sans contredit un des plus beaux de la planète.

 

 

 

 

Située dans la partie sud, la mosquée Al-Aqsa est plus austère, mais elle demeure impressionnante puisqu'elle peut accueillir 5000 fidèles. On ne peut toutefois pas la visiter.

Cette esplanade est un havre de tranquillité, mais si vous entendez des cris ou des sifflements, ne soyez pas surpris. Il s'agit probablement d'un groupe de juifs extrémistes qui visitent l'endroit sous escortes militaires. Pour eux, ce lieu est là où le monde a été créé et c'est l'endroit du premier temple de Salomon.

De l'esplanade des Mosquées, on pénètre dans le quartier musulman par une des étroites ruelles d'où il est permis de sortir. On plonge alors au Moyen-Orient où se mélangent de petits restos, des vendeurs de fruits et de légumes ainsi que des marchands d'objets de toutes sortes comme des casseroles ou des jouets. Bref, c'est un vrai bazar qui offre un peu de tout aux musulmans qui vont prier. Profitez-en pour vous sustenter avec du houmous, des falafels et autres plats typiques. Dépaysement garanti.

 

 

 

À LA RENCONTRE DES JUIFS

Le quartier juif est plus austère, mais tout aussi intéressant. Les édifices sont souvent neufs, mais construits en pierre pour respecter l'héritage des lieux. Vous croiserez de nombreux orthodoxes qui y habitent puisque ce quartier est très résidentiel. Le lieu le plus visité est évidemment le Mur des Lamentations, une structure somme toute modeste située sur une grande esplanade, qui est devenu le lieu le plus sacré du judaïsme. Il est impressionnant de voir la ferveur de certains hassidim prier en secouant la tête.

 

 

Aux dédales de ruelles, il vaut la peine de visiter les quatre synagogues séfarades, qui sont reliées entre elles, et dont deux datent du 16e siècle. Absolument chargées de spiritualité et d'histoire, elles sont bien distinctes les unes des autres.

 

 

 

L'UNIVERS CHRÉTIEN

Dans le quartier chrétien, tout est centré autour de la basilique du Saint-Sépulcre, lieu de pèlerinage central pour les chrétiens du monde entier. Construit sur le lieu de la crucifixion du christ, ce sanctuaire n'est pas aussi spectaculaire que des cathédrales européennes. Mais ici, c'est la dévotion et la ferveur qui impressionnent, tout comme sur la via Dolorosa, le chemin de croix emprunté par le Christ avant d'être sacrifié. On croise de nombreux pèlerins d'Europe de l'Est, qui chantent ou prient à voix haute. Le présent est bien vivant!

À des années-lumière du tourisme du quartier chrétien, le tranquille quartier arménien se parcourt tout doucement, sans stress.

 

 

 

 

LES REMPARTS

Puisque les autos sont quasi inexistantes dans toute la vieille ville, il est très agréable de se promener et de se perdre dans ce labyrinthe de petites rues.

Pour une vue d'ensemble, il faut absolument faire la promenade sur les remparts qui commence à la porte de Jaffa ou aller sur la promenade sur des toits-terrasses près des marchés de David et d'Al-Wad.

Une visite du musée de la tour de David est un incontournable pour bien comprendre l'histoire de Jérusalem puisqu'on y recense très bien l'histoire de la ville trois fois sainte avec en prime de superbes points de vue.

À l'extérieur des remparts, une visite du mont des Oliviers s'impose. On peut y voir de belles églises, des cimetières millénaires et avoir une magnifique vue d'ensemble de la vieille ville.
Dans la nouvelle partie de Jérusalem, les rues piétonnes près de Jaffa Road sont animées, tandis que le marché de Mahane Yehuda est plein de vie. La zone de Mea Shearim, peuplée de juifs ultraorthodoxes, offre un dépaysement garanti.

Contrairement à son nom, le musée d'Israël est surtout fascinant pour les artefacts et l'histoire des peuples qui ont vécu dans la région avant l'avènement du judaïsme ou du christianisme. C'est un musée d'une grande qualité, très bien aménagé.

***

 

 

VISITER BETHLÉEM ET LA CISJORDANIE

À quelques kilomètres de Jérusalem se trouve Bethléem, lieu de naissance de Jésus,qui est facilement accessible en transport public avec des lignes directes d'autobus.

En plus de visiter la basilique de la Nativité, vous pourrez vous imprégner des odeurs et de l'ambiance du souk et des ruelles de la vieille ville.

Y aller, c'est aussi voir le mur de séparation et vivre l'expérience un peu intimidante de la traversée du «checkpoint» israélien. On se croirait un peu comme dans un film, comme si on entrait dans une prison à sécurité maximum, une épreuve que vivent des milliers de Palestiniens qui vont travailler en Israël chaque jour.

Plusieurs compagnies offrent des tours pour voir mieux comprendre la région, le mur ou pour voir des villes de Cisjordanie comme Hébron ou Jéricho. C'est notamment le cas de Green Oliver Tours qui offre différentes formules très intéressantes pour aller à la rencontre de Palestiniens.

Jérusalem: un passé présent.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article