Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Papillonner en Guadeloupe.

Publié le 1 Février 2017

 

o

Si quelques noms de lieux rappellent le Québec, les premiers pas en terre guadeloupéenne ne laissent aucune place à la confusion. Surtout en février. Petit coin de paradis français, cet ensemble d’îles – dont les deux principales, Basse-Terre et Grande-Terre, forment les ailes d’un papillon – plaira aux baigneurs, aux randonneurs et aux gourmets (moyennant un budget avion plus élevé que pour Cuba, dans le cas d’un vol direct depuis Montréal). Morceaux choisis d’un court séjour, d’île en île.

 

 

 

 

 

Premiers plaisirs en cascade

guadeloupe cascade le saut de-lacomat

À peine atterri à Pointe-à-Pitre, on sent l’urgence de cacher dans un coin de sa tête le froid québécois du matin. La plage, tout de suite? Et pourquoi ne pas être encore plus original en roulant vers la cascade du Saut de l’Acomat?

Avant d’être émerveillé par la couleur émeraude de l’eau, vous jouirez d’une jolie vue panoramique à dominance vert forêt au cours d’une halte au col des Mamelles, sur la route de la Traversée, à 615m d’altitude.

Plus tard, en récompense de la montée courte mais abrupte pour quitter la cascade – entre rochers et racines –, vous pourrez faire une halte à la Maison du cacao, à une poignée de kilomètres. Un petit parcours ludique retrace son histoire et sa culture avec, en point de mire, une savoureuse séance de dégustation pour tous les goûts. Attention, on est loin ici du chocolat chaud de votre bureau ou de votre barre tendre préférée au dépanneur.

 

 

 

Pas de boucane sans poulet boucané

guadeloupe poisson

En plus de la langue, les amateurs de poulet ne seront pas trop dépaysés. Exit cependant les frites et la sauce brune, place au riz et à une viande bien fumée. Une agréable pause culinaire après deux heures de détente sur la plage du coin – eh oui, vous avez maintenant trouvé le chemin du sable fin! – et quatre heures de farniente en après-midi.

Vous pourrez alterner durant le séjour avec des assiettes colorées dont le mets principal, le poisson, varie selon la pêche du jour.

La Guadeloupe n’est évidemment pas avare de fruits tropicaux. Notre coup de cœur: la figue sucrée, une variété de minibananes. Et pour rester dans le sucré, vous tomberez sans doute sur une personne qui préparera devant vous un sorbet coco au retour de votre balade à la pointe des Châteaux, tout à l’est de Grande-Terre, où des aiguillons – des blocs de falaise détachés – surgissent d’un océan Atlantique très agité.

 

 

guadeloupe distillerie Bellevue moulin marie-galante

Pour les amateurs d’alcool, impossible de ne pas goûter au rhum local, blanc ou brun. Il est possible de visiter des distilleries, comme celle de Bellevue, à Marie-Galante, qui propose aussi de siroter toute une gamme de punchs. Et ceux qui préféreraient se rafraîchir avec une bière sur la même île iront boire une Carib, littéralement les pieds dans le sable, au restaurant Aux plaisirs des marins. Avec des acras en accompagnement!

 

 

 

 

Les Saintes au paradis

 

 

guadeloupe Baie des Saintes

Quand on arrive dans la baie des Saintes, après un quart d’heure de voyage en bateau au départ de Trois-Rivières (oui, nous sommes toujours dans les Caraïbes), on se dit rapidement qu’on aura du mal à quitter ce petit coin de paradis.

guadeloupe-fort-napoleon

 

 

L’embarcation accoste à Terre-de-Haut, un des principaux îlots de l’archipel. Il est possible d’y louer des vélos ou des scooters. L’usage de ces derniers est très apprécié pour grimper la pente qui mène au Fort Napoléon, à une centaine de mètres d’altitude. Sa visite permet de voir de nombreux artéfacts et de découvrir des stratégies de batailles navales entre Français et Anglais lors des siècles passés. Autrefois Fort Louis, l’édifice a été rebâti après sa destruction et terminé sous Napoléon III… qui n’y est jamais allé.

 

 

guadeloupe plage de pompierre Terre-de-haut Saintes

 

 

Après cette plongée historique, vous pourrez remonter à la surface d’une eau bien chaude à la plage de Pompierre, une des plus magnifiques de la Guadeloupe, avec son sable fin, ses cocotiers et sa vue sur les roches Percées (non, pas le rocher Percé).

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Evasion Voyage

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article