Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un week-end dans la région de Lanaudière

Publié le 3 Avril 2017

 

 

Collaboration spéciale Parc régional des Chutes-Monte-à-Peine-et-des-Dalles.

 

 

Lanaudière possède un héritage architectural exceptionnel et maintient vivantes plusieurs traditions populaires héritées des temps anciens. Voici une idée d’escapade pour y passer un week-end.

 

 

Trois attraits incontournables

 

 

Le père Wilfrid Corbeil a fondé le Musée d’art de Joliette (145, rue du Père-Wilfrid-Corbeil, Joliette, http://www.museejoliette.org) à partir de la collection des clercs de Saint-Viateur, amassée au cours des années 1940. Cette institution de calibre international présente aujourd’hui une collection de près de 9 000 œuvres anciennes et contemporaines d’artistes du Québec, du Canada et d’un peu partout dans le monde. Plus important musée régional de la province, le Musée d’art de Joliette a récemment procédé à plusieurs travaux visant à moderniser et à réorganiser la mise en espace de ses expositions, avec notamment l’ajout d’une salle multimédia et d’une terrasse sur le toit.

 

La rue Notre-Dame (route 138) recèle quelques attraits très intéressants, dont la surprenante Maison des contes et légendes de Lavaltrie (1251, rue Notre-Dame, Lavaltrie, http://www.maisondescontes.ca). Chaque pièce qu’abrite cette imposante demeure patrimoniale interpelle l’imaginaire des visiteurs qui pourront entre autres revivre la légende de la Chasse-Galerie en sculptures, ou encore visionner des témoignages d’authentiques Lanaudois. Derrière la maison, l’ancienne écurie abrite aujourd’hui le Café culturel de la Chasse-Galerie.

 

 

 

 

 

Le parc des Chutes-Monte-à-Peine-et-des-Dalles (accessible par les routes 131, 337 et 343, http://www.parcdeschutes.com) compte plusieurs sentiers de randonnée (17 km) sur son site de plus de 300 hectares. Ils permettent entre autres de contempler trois belles chutes qui se sont formées dans la rivière L’Assomption.

 

 

 

 

 

Une bonne table
L’Auberge de la Montagne coupée (1000, ch. de la Montagne-Coupée, Saint-Jean-de-Matha, http://www.montagnecoupee.com), une adresse réputée pour le calme de son site, propose un étonnant menu de cuisine évolutive québécoise. Grâce à de hautes baies vitrées (sur deux niveaux), la salle à manger offre aux convives une vue à couper le souffle sur la nature environnante. Service attentionné. Belle carte des vins. Petits déjeuners très copieux. Sur réservation seulement.

 

 

 

 

 

 

Un endroit où manger sur le pouce
Au Plaisir des sens (1461, rue Principale, Saint-Côme), un petit café coloré avoisine une boutique d’artisanat québécois. Le menu santé est composé de sandwichs, de salades et de pizzas à croûte mince, le tout servi dans une belle salle à manger chaleureuse ou sur la terrasse arrière. Il est aussi agréable de s’y installer pour simplement savourer une sangria.

 

 

 

 

 

Un endroit où dormir
Les 20 chambres et les 2 chalets champêtres de l’Auberge du Vieux Moulin (200, ch. du Vieux-Moulin, Sainte-Émélie-de-l’Énergie, http://www.auberge-lanaudiere.com) sont impeccables et bien équipés. Ils plairont surtout aux couples, mais également aux familles. Toutes les chambres offrent un accès direct à l’extérieur. Plusieurs activités hivernales et estivales sont également proposées sur place. S’y trouvent aussi une piscine intérieure, un sauna humide et sec, ainsi que plusieurs bains à remous et une chute d’eau froide.

 

Texte tiré du guide Ulysse Le Québec

Par le collectif d’auteurs Ulysse
Disponible en version papier et en version numérique

Rédigé par Régis Baillargeon

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article