Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié le 28 Février 2017

Contenant de liquide trop gros, couteau ou ciseau, pot de beurre d’arachides, scie mécanique… Tous ces objets ont déjà été saisis à un poste de contrôle québécois. Voici quelques petits trucs pour ne pas retarder le départ de milliers de voyageurs, à quelques jours du début de la semaine de relâche.

Chaque année, des milliers d’objets sont confisqués aux points de contrôle de l’Aéroport Jean-Lesage, à Québec. Plusieurs sont assez inusités. «On en retrouve de toutes sortes. Il arrive que des chasseurs oublient des cartouches d’armes à feu dans leurs poches ou que des travailleurs transportent des outils. Il y a eu quelques bâtons de baseball aussi. À Montréal, j’ai déjà vu quelqu’un avec une scie mécanique», affirme Mathieu Laroque, porte-parole pour l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien.

 

Si l’objet confisqué est légal, le voyageur a deux options: retourner le porter à la voiture ou l’abandonner. Si l’objet est illégal (poivre de Cayenne, poing américain, etc.), il est confisqué par la sécurité aéroportuaire, puis remis à la police.

Quelques petits trucs à se rappeler
 

 

«La règle la plus souvent oubliée, c’est celle du 100ml pour les liquides, les aérosols et les gels. On demande aux passagers de bien vérifier les contenants pour les bagages de cabine. Ils doivent être de 100ml ou moins et être placés dans un sac refermable de 1L», explique Mathieu Laroque.

Il existe toutefois quelques exceptions. «Pour les jeunes enfants de 2 ans et moins, on peut apporter du lait, du jus, etc. pour la durée du vol. Il faut présenter ça à l’agent, même chose pour les médicaments.»

M. Laroque conseil d’arriver préparé au point de contrôle, afin d’éviter de créer du retard pour les autres voyageurs. Il suggère de tout mettre dans le bagage de cabine et d’avoir sa carte d’embarquement en main. «Ça peut créer des retards assez importants. On passe le sac dans le rayon X et on analyse le contenu. S’il y a un problème, il faut ouvrir le sac, repérer l’objet qui pose problème et demander au passager ce qu’il souhaite faire de l’objet. Pendant ce temps, les gens derrière sont bloqués.»

«Tout ce qui est couteau, ciseau et outils, on laisse ça à la maison ou dans le bagage enregistré en soute», conseille le porte-parole.

 

Tous ces objets ne représentent qu'une seule journée à l'Aéroport Jean-Lesage.

Tous ces objets ne représentent qu'une seule journée à l'Aéroport Jean-Lesage.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Conseil Voyage

Repost 0

Publié le 27 Février 2017

 

 

Getty Images/iStockphoto

Ottawa compte bien profiter du 150e anniversaire du Canada pour attirer les touristes et revamper son image.

Comme Montréal, la capitale fédérale multipliera les événements en 2017: spectacle multimédia de Moment Factory, présentation de la Coupe Grey, match de la Ligue nationale de hockey en plein air, événements culinaires de grande envergure, course de la série Red Bull Crashed Ice, etc.

Cette programmation éclectique a pour but de «présenter les symboles canadiens sous un angle nouveau et d’inspirer les jeunes en présentant les dernières avancées dans le secteur des nouveaux médias et les technologies», a expliqué Guy Laflamme, directeur général d’Ottawa 2017. On veut accroître la fierté des habitants, mais aussi rafraîchir l’image de la ville.»

«On veut s’éloigner une fois pour toutes de l’image de la ville ennuyante et conservatrice, notamment en misant sur la haute technologie.» –Guy Laflamme, directeur général d’Ottawa 2017

Ottawa 2017 ne se gêne pas non plus pour courtiser les Montréalais afin de les attirer sur la rive sud de la rivière des Outaouais.

Mardi, l’organisme à but non lucratif a offert gratuitement le plein d’essence aux 150 premiers automobilistes à se présenter dans une station de Dollard-des-Ormeaux, question de souligner la facilité d’un aller-retour entre les deux villes. «On ne marche pas dans les platebandes du 375e de Montréal pour autant, les deux événements sont complémentaires, a insisté 
M. Laflamme, qui a déjà rencontré Gilbert Rozon et le comité organisateur du 375e. Le fait de présenter deux grands événements à deux heures de route l’un de l’autre nous permettra d’attirer plus d’étrangers qui pourront se rendre aux deux endroits en peu de temps.»

«Nous ne sommes pas en concurrence avec le reste du Canada. Nous assumons plutôt notre rôle en tant que capitale du pays.»

Ottawa 2017 compte attirer 1,75 million de visiteurs de plus que les 7 à 8 millions qui visitent la ville chaque année. Le tout devrait générer plus de 320M$ de retombées pour la région.

Pour ce faire, la ville a bien l’intention de surfer sur la popularité retrouvée du Canada sur la scène internationale. «Le New York Times, NBC, le Guardian ont tous désigné le Canada destination touristique numéro un en 2017. Dans le contexte international actuel, le fait de pouvoir compter sur le chef d’État le plus charismatique au monde contribue au repositionnement du Canada, et d’Ottawa, comme en endroit jeune, dynamique et sympathique», a soutenu Guy Laflamme.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0

Publié le 22 Février 2017

 

 

Archives MétroLe parc national de Banff

VANCOUVER — Le Canada a accueilli en 2016 son plus grand nombre de touristes depuis 2002, soit 19 979 334 voyageurs.

Il s’agit par ailleurs du deuxième total parmi les plus importants jamais enregistrés.

 

Les arrivées de voyageurs en provenance des marchés étrangers de Destination Canada, une organisation qui fait la promotion du Canada sur la scène internationale, ont fait un bond de 16 % si l’on exclut les États-Unis. Les voyageurs en provenance du sud de la frontière ont pour leur part été 10 % plus nombreux. Globalement, la hausse moyenne s’établit à 11 %.

Les marchés de Destination Canada sont l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l’Inde, le Japon, le Mexique et le Royaume-Uni. Des records ont été établis dans six de ces marchés, soit la Corée du Sud (244 442 arrivées), la Chine (610 139 arrivées), l’Australie (333 437 arrivées), l’Inde (215 664 arrivées), la France (545 786 arrivées) et le Brésil (114 261 arrivées).

L’année 2016 a été la meilleure année en 14 ans pour le tourisme canadien, se situant tout juste à 0,4 % du record établi en 2002.

Par ailleurs, Destination Canada rapporte qu’en 2016, les voyages de Canadiens aux États-Unis ont beaucoup baissé (-6,8 %). Malgré une hausse des voyages ailleurs à l’étranger (+3,7 %), dans l’ensemble, les voyages au départ du Canada ont baissé de 3 % par rapport à 2015.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0

Publié le 21 Février 2017

 

La Martinique ne fait pas partie des grandes destinations soleil «tout inclus» qu'affectionnent les Québécois.

Mais, pour tous ceux qui ont fait le tour du jardin ou qui privilégient la différence, la Martinique offre soleil et chaleur, plages et nature, cuisine et sourires créoles, sécurité et culture française en Antilles. Irrésistible! De plus, la diversité de l'offre hôtelière assure à chacun de trouver la perle rare. Ces sept complexes que nous avons visités en font la démonstration.

 

 

 

 

LE PANORAMIC - ANSE-À-L'ÂNE

Stratégiquement localisé au centre de l'île, Le Panoramic regroupe 36 studios et bungalows disséminés au cœur d'un jardin luxuriant que la propriétaire, Monique Ampigny, soigne avec passion. Entièrement rénovés, les logements, avec leur cuisine moderne, respirent l'ambiance créole avec leurs couleurs pastel et leur mobilier d'acajou. À flanc de montagne, les terrasses dominent la vaste baie de Fort-de-France et la plage de l'anse de l'Âne avec ses restos, bars et commerces, activités nautiques, golf ainsi que le traversier vers la capitale. À partir de 203 $ / jour, lepanoramic.fr

 

 

 

 

LA SUITE VILLA - TROIS-ÎLETS

Ce petit hôtel-boutique 5 étoiles se démarque radicalement par l'audace de son décor luxueux mais rebelle. Il compte neuf villas créoles personnalisées avec cuisine et six chambres éblouissantes traversées par les alizés. La plage est à courte distance et l'horizon de la piscine plonge vers les Trois-Îlets. Cuisine gastronomique et service impeccable. Les murs, où règne l'art contemporain, sont couverts des tableaux du Cubain Conte et de la Québécoise Nico. Pour une clientèle jeune et active. À partir de 429 $ / jour, la-suite-villa.com

 

 

 

 

FRENCH COCO - LA TRINITÉ

French Coco conjugue le luxe décontracté aux principes écologistes du développement durable et de la permaculture, l'art et le design au plein air, les matériaux bruts aux saveurs culinaires délicates et créatives, l'habitat sophistiqué à la nature débridée d'un jardin où croissent un millier d'espèces... À la zénitude, ce 4 étoiles ajoute la randonnée pédestre, la plage, l'observation du lever de lune, les activités nautiques nocturnes et, bientôt, le yoga. La vaste chambre tout confort vient avec piscine privée et douche ouverte sur la nature. On ne parle plus ici de vacances mais d'expérience. À partir de 700 $ / jour, hotelfrenchcoco.com

 

 

 

 

 

LE CAP EST LAGOON RESORT & SPA - LE FRANÇOIS

Sur un immense domaine exclusif en bord de mer où se dressent les hauts palmiers, le Cap Est accueille familles, couples et amis dans un établissement luxueux dominé par les riches boiseries. Les groupes de bâtiments de deux étages ne comptent que des suites somptueuses à la décoration chaude, aux éclairages nuancés, avec piscines individuelles. La gastronomie a été remplacée par ce que le directeur appelle «la bistronomie de qualité» pour contenir les prix. Magnifique plage devant le lagon où soufflent les vents qui favorisent la pratique du «kitesurfing» et rafraîchissent les journées chaudes. À partir de 825 $ / jour, capest.com

 

 

 

DOMAINE DES BULLES - LE VAUCLIN

Il s'agit de «glamping» de luxe plutôt que de camping. Une aventure unique qui ne sacrifie rien au confort, à la détente et à la romance sous les étoiles. Le Domaine des Bulles offre quatre emplacements verdoyants, parfaitement intimes, sur lesquels sont aménagées de grandes bulles gonflées, transparentes et climatisées, dont une suite de deux bulles avec salon et piscine. Chaque espace en nature compte un jacuzzi et une terrasse abritée. Le petit-déjeuner est inclus et les autres repas peuvent être servis sur place. Nouvellement ouvert: prix non disponible, ledomainedesbulles.com

 

 

 

 

DIAMANT BEACH CLUB - LE DIAMANT

Voilà un des meilleurs rapports qualité-prix sur l'île. On oublie le mobilier vieillissant lorsqu'on entend de son balcon les vagues rouler et qu'on admire l'éblouissant panorama devant le rocher du Diamant. L'agréable restaurant Le Carré Bleu borde la piscine à débordement. 49 appartements avec cuisinette dans 10 édifices créoles au milieu d'un jardin tropical fleuri. Près des services et de la plus longue plage en Martinique, des restos et de tous les loisirs nautiques. À partir de 135 $ / jour, diamant-beach-club.com

 

 

 

VILLAGE DE LA POINTE - LE VAUCLIN

Mordus de «kitesurfing» et de planche à voile, le Village de la Pointe est pour vous! Situé sur une baie peu profonde et toujours exposée aux alizés, à l'intérieur d'une barrière de corail, le village vacances dispose d'un parc de cottages pratiques et confortables pouvant accueillir jusqu'à six personnes. En bordure de la palmeraie, de toutes nouvelles villas de quatre chambres au décor moderne, immense terrasse, piscine et cuisine, assurent tout le confort possible. Près de la ville et à deux pas de la plage. À partir de 104 $ / jour, villagedelapointe.fr

 

 

 

 

Info: Comité Martiniquais du Tourisme: lamartinique.ca

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0

Publié le 20 Février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que l'on prenne l'avion fréquemment ou à l'occasion, il n'y a rien de plus désagréable que de passer un long et pénible vol pour cause de... mauvais voisin! Vous avez envie de voyager en aimant et en étant aimé? Voici une liste de comportements à adopter.

 

 

LE COMPAGNON DE VOL IDÉAL...

 

 

- Sait repérer les signes de la non-discussion

Votre voisin a ses écouteurs bien enfoncés sur les oreilles, a le nez plongé dans un livre, regarde un film, tente de s'endormir ou a les bras croisés? Savoir repérer les signes d'une attitude non communicative est sans doute la plus grande qualité du parfait compagnon de vol.

 

 

- N'occupe que son espace

Le voisin de siège idéal sait impérativement rester dans sa bulle. Il n'étend ni des parties de son corps ni certains de ses effets personnels au-delà de cette ligne imaginaire délimitant son espace. Sa tête aussi parvient à ne pas glisser sur votre épaule lorsqu'il s'endort.

 

 

- Prend place bien préparé pour le vol

Le voisin de nos rêves ne s'assoit que lorsqu'il a tout ce dont il aura besoin pendant le vol avec lui. Il ne dérangera poliment ses voisins que lorsque ce sera essentiel (toilette, étirement des jambes, oubli important).

 

 

- Porte des écouteurs

Cela semble d'une évidence, et pourtant....! Lorsqu'il écoute de la musique ou qu'il joue aux jeux vidéo sur sa tablette électronique, le voisin de siège idéal est assez respectueux pour avoir des écouteurs sur les oreilles (et s'il est trop petit pour en avoir conscience, a un parent qui y pense pour lui).

 

 

 

- Est autonome

Le compagnon de vol idéal se retient d'appeler l'agent de bord chaque fois qu'il a une question ou une demande. Il est autonome et prend le temps de penser par lui-même avant de déranger les autres.

 

 

- A choisi le siège qui lui convient

Le voyageur qui sait qu'il devra fréquemment se rendre aux toilettes tout comme celui qui souhaite dormir pendant tout le vol sans se faire déranger devrait toujours sélectionner son siège en ligne avant le départ. Il évitera ainsi de devenir un voisin de vol irritant.

 

 

 

- Ne parle pas trop fort et pas trop longtemps

Certains voyageurs parlent aussi fort que s'ils se trouvaient dans leur salon, d'autres entreprennent des conversations sans fin. Comme dans tout, il vaut mieux user de modération lorsqu'on tient absolument à discuter avec un voisin ou un ami pendant le voyage.

 

 

- Est poli

Une autre règle élémentaire, mais une fois encore... Le voisin de vol parfait est gentil, ne fait pas d'histoires et est poli lorsqu'il s'adresse aux autres voyageurs et aux agents de bord. (Vivement le retour du trio de base composé des «s'il vous plaît», «merci» et «excusez-moi»!)

 

 

- Sent bon

Ici, sentir bon ne veut surtout pas dire porter beaucoup de parfum, mais plutôt de prendre une douche avant de sauter dans l'avion. S'il est totalement parfait, le compagnon de siège glissera une paire de chaussettes propres dans son sac à dos et les enfilera lorsqu'il enlèvera ses chaussures pendant le vol.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Conseil Voyage

Repost 0

Publié le 15 Février 2017

 

 

 

Impossible de trouver la tranquillité dans un vaste complexe tout-inclus où on s’aligne comme des sardines sur la plage? C’était avant de pouvoir s’évader au Warwick Cayo Santa Maria, où les jardins offrent des vues à couper le souffle sur le grand bleu et dont le design n’a rien à envier à celui d’une chic station balnéaire méditerranéenne.

L’établissement, construit en 2015, n’a opéré que quelques mois avant d’entamer d’intenses rénos pour en faire un complexe à l’image des autres adresses de la chaîne américaine, comme le Warwick de New York, ce palace néoclassique érigé par le magnat de la presse William Randolph Hearst pendant les années folles. Et ­l’attente semble en avoir valu le coup! ­Rouvert en novembre dernier, l’hôtel situé sur la pointe est de l’îlot Santa Maria ­rivalise avec le style des cinq-étoiles d’Ibiza et des Baléares.

Amateurs de design, à vos appareils! De la piscine tentaculaire créant des lagons ­intimes pour une baignade tranquille, aux plafonds en bois exotique du lobby qui créent une atmosphère enveloppante, en passant par le mobilier turquoise des zones repas, dont les luminaires ont l’air de sortir tout droit d’un salon de design à chaque ­détour sur le site, vous trouverez de quoi étancher votre soif d’idées déco.

Des meubles en bois massif de couleur claire, des murs faits de lattes blanches, des accessoires aux teintes de la mer des ­Caraïbes et un balcon avec des chaises longues ultraconfo attendent les voyageurs dans les chambres.

 

 

Suite pour la famille

En optant pour un surclassement dans une suite, on peut profiter notamment d’un salon et d’une baignoire trônant au centre d’une immense salle de bains. Pensées pour les familles de plus de quatre ­personnes, les suites peuvent être jumelées avec une chambre voisine.

Bien que disposant de 800 chambres, ­l’intimité règne sur le site. Tant sur la ­plage La Colorada, longue de 2 km, ­qu’autour de la piscine de la taille d’un ­bassin olympique, les vacanciers n’ont pas l’impression d’être à l’étroit ou de séjourner dans un complexe surpeuplé. Pour un peu plus de calme, les parents peuvent confier leurs petits au mini-club, où ­moniteurs, piscine et jeux les divertiront.

 

 

Repas au village

Le site compte sept restos, six bars et un salon de thé, chacun offrant une leçon de ­design contemporain. Même les plus difficiles trouveront donc de quoi se sustenter et se sucrer le bec! N’empêche, la visite des ­pueblos La Estrella ou Las Terrazas est tout indiquée pour les foodies qui ont soif ­d’aventure. Voisins du Warwick, ces villages touristiques à l’architecture reproduisant le style colonial regroupent des restaurants (dont une bonne table japonaise, le Katsura), des boutiques et une salle de quilles. On y accède par taxi ou via un petit train qui, moyennant 1 CUC, fait la navette entre les pueblos et les complexes des cayos.

Pour admirer le style colonial de plus près, mieux vaut toutefois s’offrir l’escapade d’une journée à La Havane. Proposée en ­autocar ou en avion (à partir de 144 $/adulte avec repas), cette excursion guidée fait ­découvrir quelques secrets d’histoire de la capitale, réputée pour ses bâtiments pastel. Un must pour ceux qui visitent le pays pour la première fois ou un bain de culture pour ceux qui songent s’offrir des vacances urbaines lors de leur prochain séjour à Cuba.

 

 

Dépaysement assuré

Mais pas besoin de s’évader à La Havane pour profiter du dépaysement. À deux pas des chambres, on observe la flore colorée le long des sentiers pédestres des 26 hectares du jardin paysager. Çà et là, la végétation s’ouvre sur la mer, encadrant parfaitement vos prises de vue! Et à l’est de l’hôtel, une réserve faunique reconnue par l’UNESCO fera le bonheur des ornithologues amateurs. On s’y rend soi-même ou avec un guide pour arpenter les pistes de rando, pour repérer les cormorans et les pélicans et pour ­lézarder sur la plage vierge Las Gaviotas.

 

EN BREF ...

Cayo Santa Maria est voie de devenir une destination de l’heure dans les Caraïbes, en raison de la qualité et de l’étendue de ses plages, des établissements luxueux qu’on y trouve et de sa proximité avec les villes photogéniques que sont Trinidad et ­Remedios.

Situé sur l’îlot Santa ­Maria, le Warwick est le second établissement cubain du groupe hôtelier basé au Colorado. Propriété d’une famille sino-américaine, la chaîne est surtout connue pour ses hôtels urbains de New York et Paris.

Récemment rénové, le Warwick compte 800 chambres réparties dans des bâtiments de trois étages et partage sa plage avec son voisin, l’Ocean Casa del Mar.

Prix d’un séjour d’une semaine (par personne en occupation double, avec transferts): à partir de 1369$, transat.com.

Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 1

Publié le 14 Février 2017

 

Delft, au Pays-Bas

À quelques jours de la Saint-Valentin, pour ceux qui envisagent de prendre quelques jours en amoureux, voire de préparer leur lune de miel, Booking.com a décrypté les conseils des internautes pour répertorier huit destinations romantiques hors des sentiers battus.

 

 

 

Delft – Pays-Bas
Entre La Haye et Rotterdam, Delft est connue dans le monde entier pour son savoir-faire en matière de faïence bleue et blanche. Elle est aussi la ville de naissance du peintre Vermeer et de Guillaume d’Orange. Des habitants illustres à qui la municipalité rend hommage dans plusieurs sites à visiter en amoureux. Les canaux et les ponts en vieilles pierres offrent également des balades paisibles à deux.

 

 

 

Udaipur – Inde
Dans l’État du Rajasthan, les tourtereaux poursuivront leur périple entamé au Taj Mahal jusqu’à Idaipur, considérée comme la ville indienne la plus romantique. Ils y découvriront le lac Pichola, dans lequel se reflètent les rayons du soleil, diffusant des couleurs fascinantes sur les constructions environnantes, à commencer par le palais du Rânâ.

 

 

 

Barichara – Colombie
Ruelles pavées, toits en tuiles d’argile… Barichara serait le plus beau village de Colombie. Il est en tout cas une destination charmante qui offre une grande intimité aux couples grâce à ses petites artères. Les curieux visiteront la cathédrale de l’Immaculée-Conception et s’imprégneront de l’architecture coloniale.

 

 

 

Třeboň – République tchèque
Les voyageurs risquent moins de tomber sur des compatriotes à Trebon qu’à Prague. Cette cité historique de la Bohême-du-Sud offre un cadre reposant avec ses lacs, son château et ses maisons baroques de couleur pastel.

 

 

 

vacances_collioure-france_c100
Collioure – France
Située dans le Roussillon, cette station balnéaire est célèbre pour avoir été le refuge d’artistes. Matisse y déposa ses bagages pour immortaliser la superbe vue sur le château royal. Ses couleurs ocres confèrent une ambiance romantique à ce village de pêcheurs, dont les anchois sont une spécialité.

 

 

Monsaraz – Portugal
Monsaraz peut être un point de chute proche de l’Espagne pour les amoureux amateurs de bonne chère. Perché sur sa colline, veillant sur la région de l’Alentejo, la ville sert une cuisine rustique, arrosée de vins locaux. Avant le dîner, les touristes arpenteront les champs d’oliviers et admireront les vignobles pour joindre l’utile à l’agréable.

 

 

Akaroa – Nouvelle-Zélande
Situé sur l’Île du Sud, dans la péninsule de Banks, Akaroa fut brièvement une colonie française et conserve des vestiges de ce passé tricolore. L’océan Pacifique y pénètre profondément, donnant au village des airs d’île, dans un décor sculpté par les volcans. Les couples viendront y profiter d’excursions pour nager avec les dauphins ou apercevoir des baleines.

 

 

vacances_palm-cove-australie_c100
 

 

Palm Cove – Australie
Aux portes de l’Australie tropicale, et à seulement une demi-heure de route de Cairns, Palm Cove offre un havre de paix aux couples qui cherchent la tranquillité pour roucouler. Avant de prendre la direction de la Daintree Forest et de découvrir sa biosphère unique, les voyageurs profiteront de la longue bande de sable blanc de Palm Cove. Un spot également recommandé aux curieux qui veulent plonger dans la Grande Barrière de corail.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Evasion Voyage

Repost 0

Publié le 8 Février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À 55 minutes du centre-ville de Montréal, la ville de Bromont est grouillante de vie. L'hiver, on s'y rend principalement pour skier, mais on prendra aussi plaisir à la découvrir autrement, à travers ses boutiques, ses pubs, ses restos et sa splendide nature. 

 

 

POUR SE DÉTENDRE AU SPA BALNEA

Si vous n'êtes pas allés au Balnea depuis quelque temps, vous serez impressionnés par tous les agrandissements et rénovations réalisés. D'abord, l'ajout du restaurant Lumani mérite à lui seul le détour. Dans un décor raffiné, on vous sert une fine cuisine santé et créative, qui varie au rythme des saisons. Puis vient l'expérience thermale, qui peut se prolonger toute la journée si on le veut. Saunas panoramiques, hammam, chute d'eau froide, bains à remous, «sweatlodge», ainsi que plusieurs aires de repos au décor marocain. Tout est si beau qu'on a du mal à quitter les lieux.www.balnea.ca

 

 

 

 

POUR SKIER

Nombreux sont ceux qui disposent de leur abonnement de saison à Bromont. Avec ses 141 pistes dont 87 éclairées en soirée, la montagne de 385 mètres de dénivelé dispose de pistes de tous les niveaux et d'une trentaine de sous-bois. Les pistes sont travaillées toute la journée, procurant de belles conditions de neige, peu importe la météo des derniers jours. Pour les skieurs et planchistes avancés, les versants du Midi et de la Côte Ouest proposent de beaux sous-bois de calibre «extrême». Avec son tapis magique et son télésiège double, le mont Soleil comblera les novices. Ski de soirée à 25 $. skibromont.com

 

 

 

POUR L'APRÈS-SKI

Après une journée ou une soirée de ski, c'est au Edgard Hyperlodge que l'on se rend. Dans une ambiance cool, on déguste l'une des sept bières artisanales brassées sur place avant de se réconforter avec une poutine galvaude au canard. À moins que vous ne préfériez celle aux légumes? Dans le même genre, la microbrasserie Brouemont propose une quinzaine de bières maison et un menu d'inspiration pub. Enfin, le McIntoch Pub offre 50 % de rabais sur certains plats aux membres saisonniers de Ski Bromont. 

 

 

 

 

POUR DORMIR AU BEATNIK HÔTEL

Ouver depuis novembre dernier, cet hôtel devrait vous séduire tant par son décor chic et moderne que par son ambiance décontractée. Dans le bâtiment principal, huit studios sont munis d'une cuisinette, et s'avèrent parfaits pour les couples ou les familles de quatre ou cinq personnes. Avec sa grande aire commune et sa cuisine en partage, le bâtiment #2 est pour sa part idéal pour les groupes d'amis ou encore les groupes de travail. Pour ajouter un petit brin de folie, les jeunes propriétaires créent deux fois par mois des escapades thématiques fort originales: cinéma et glissades, soirée poésie, St-Valentin burlesque, soirée jazz... Réservez vite!beatnikhotel.com

 

 

 

 

POUR MAGASINER

Qui n'aime pas courir les ventes? Jouxtant l'autoroute, le Carrefour champêtre de Bromont rassemble des boutiques de renom, dont plusieurs magasins d'usine («outlets»). Parmi les entreprises québécoises, on y retrouve Empire, Sport Expert, Chlorophylle, Ella, Fig et La Vie en Rose. La rue principale de Bromont compte aussi de belles boutiques et galerie d'art où flâner. www.cantonsdelest.com

 

 

 

POUR ESSAYER LE «FAT BIKE»

Le «fat bike» est ce nouveau vélo tout terrain que l'on peut même faire rouler en hiver. Sans suspension, ses pneus très larges permettent une bonne adhérence sur les terrains mous, notamment la neige, mais aussi le sable et la boue. La basse pression des pneus, gonflés à 5 psi, absorbe les vibrations et les irrégularités du terrain. À Bromont, le Centre national Cylciste Bromont en fait la location. Vous pourrez soit tenter l'expérience sur le petit sentier facile de trois kilomètres à l'arrière du centre, ou soit expérimenter sur un terrain un peu plus accidenté, sur le réseau du mont Oak à l'extrémité de la ville. 

 

 

 

POUR SE RÉGALER

Sur la rue Shefford, plusieurs restaurants vous invitent à vous régaler. À l'Étrier, du matin au soir, Dominic et Mariane vous proposent une savoureuse cuisine du terroir. Un peu plus loin, le musée du chocolat de la confiserie de Bromont fabrique une quarantaine de saveurs et d'effluves chocolatés. En face, le restaurant Pur & Simple dispose d'un menu végétalien et biologique trépidant de santé. Enfin, la boulangerie-pâtisserieCanaël vous fait découvrir des pains au levain inusités. Parmi ceux que l'on retient, le Pavé noir, le Nördik et le pain au curcuma sont inégalables.

AUSSI SUR CANOE.CA:

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0

Publié le 7 Février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partir en voyage en solo est un rêve que plusieurs caressent secrètement. Voici les conseils d'une voyageuse pour ceux qui voudraient se lancer.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Choisir une destination qui nous fait envie.

«Lorsque je voyage seule, j'apprécie particulièrement lapossibilité d'être totalement égoïste et d'avoir carte blanche», explique Véronique Leduc, cofondatrice du magazine «Caribou» et journaliste en tourisme et culture culinaire. «Bien sûr, et à plus forte raison en tant que fille seule, je me fais un devoir de me renseigner sur l'aspect sécuritaire des destinations que j'envisage. Mais ultimement, c'est un choix réfléchi qui ME revient.»

 

 

 

 

User de prudence.

Véronique a voyagé sans camarade en Afrique du Sud, au Mexique, en Californie et au Portugal. La jeune femme avoue avoir consciemment opté pour des lieux dits «plus touristiques» lors de ses voyages en solitaire. «Toute seule, je préfère laisser de côté mon côté aventurier. Car, il est vrai qu'on se sent plus vulnérable en tant que femme voyageant seule. On doit prendre un peu plus de précautions qu'à l'habitude.»

 

 

 

 

 

Garder le contact avec ses proches.

Si elle voit ses périples en solo comme des défis personnels à relever toute seule, la voyageuse garde tout de même sa famille informée de ses allées et venues. «Je leur fais parvenir mon itinéraire, communique avec eux régulièrement et tente de les tenir au courant des changements dans mon trajet. De cette façon, ils savent où je me trouve et cela nous rassure mutuellement.»

 

 

 

 

Lire et s'informer.

Afin de se sentir en sécurité, Véronique s'informe dans ses guides de voyage (qu'elle transporte avec elle) sur les quartiers à éviter à destination. Et elle s'y tient. «Il ne faut pas prendre de risques inutilement. Je me renseigne aussi, lorsque j'arrive à l'hôtel, afin de savoir s'il est dangereux de marcher seule le soir. Et je sors sans sac à main ni appareil photo en soirée.»

 

 

 

 

Avoir l'air sûr de soi.

Dans les gares et les lieux publics, la jeune femme s'applique à donner l'impression d'être aussi sûre d'elle-même que possible. «Prétendre qu'un ami nous attend et sait où on se trouve peut aussi être une bonne tactique lorsqu'on se sent moins confiante.»

 

 

 

 

 

Être bien équipé et bien préparé.

Des guides de voyage, beaucoup de lecture et de bonnes listes de musique: voilà le trio indispensable au voyageur en solo selon Véronique. «Car oui, la solitude peut parfois être pesante, alors il vaut mieux y être préparée. Des livres et de la bonne musique permettent aussi de passer le temps de façon amusante dans les transports.» Véronique rédige aussi (avant le départ) une liste d'activités possibles à destination afin de se rassurer.

 

 

 

 

 

 

Défier ses peurs.

«Voyager seule apporte fierté et confiance personnelle. Être seule et arriver à se débrouiller par soi-même, n'importe où dans le monde, est valorisant. Il ne faut pas avoir peur, car voyager seul(e) est vraiment une expérience enrichissante. Et puis, pour les filles qui craignent de faire le grand saut, je recommande la lecture du livre «Le voyage pour les filles qui ont peur de tout» de Marie-Julie Gagnon et Ariane Arpin-Delorme.»

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Conseil Voyage

Repost 1

Publié le 6 Février 2017

Le Canada se penche actuellement sur une nouvelle liste des sites à proposer à l’UNESCO pour qu’ils soient inscrits au patrimoine mondial.

La date limite de dépôt des candidatures était vendredi dernier, le 27 janvier. Au Québec, le gouvernement a donné son accord au dépôt des dossiers de l’île d’Anticosti et du fjord du Saguenay. Le choix sera fait d’ici la fin de 2017.

En attendant, voici un coup d’oeil aux 18 sites canadiens qui sont déjà inscrits au patrimoine mondial.

Sites culturels

L’Arrondissement historique du Vieux-Québec (Québec)

Colorful old buildings in Quebec City street

Le Canal Rideau (Ontario)

Ottawa Lockstation. / Les écluses d'Ottawa

Le Paysage de Grand-Pré (Nouvelle-Écosse)

 

 

A bright red tree and wildflowers stand in the foreground of this autumn photo taken from a look off in Grand Pré, Nova Scotia. Beyond is the Grand Pre National Historic Park and the church of the Acadian people. In the background is Cape Blomidon and the Bay of Fundy in the beautiful Annapolis Valley

Le précipice à bisons Head-Smashed-In (Alberta)

 

 

 

Aerial of visitor centre and cliffs. / Vue aérienne des falaises et du centre d'accueil.

Crédit: Parcs Canada

 

 

 

 

Le Vieux Lunenburg (Nouvelle-Écosse)

Waterfront and Piers at Lunenburg


Le Lieu historique national de L’Anse aux Meadows (Terre-Neuve-et-Labrador)

lanse-aux-meadows-national-historic-site-western


SGang Gwaay (Colombie-Britannique)

sgang-gwaay-credit-destination-bcbrandon-hartwig

Crédit: Destination BC/Brandon Hartwig

La station baleinière basque de Red Bay (Terre-Neuve-et-Labrador)

red-bay-credit-barrett-mackay-photo-newfoundland-labrador-tourism

Crédit: Barrett & MacKay/Newfoundland & Labrador Tourism

Sites naturels

Les Falaises fossilifères de Joggins (Nouvelle-Écosse)

 

 

 

 

 

 

 

Les sites Kluane (photo) / Wrangell-St. Elias / Glacier Bay / Tatshenshini-Alsek (Yukon et Colombie-Britannique). Cet ensemble s’étend aussi en Alaska, aux États-Unis.

The route up King's Throne looking south. Kluane National Park, Yukon Territory.

 

 

Mistaken Point (Terre-Neuve-et-Labrador)

 

 

 

Mistaken Point Ecological Reserve, Newfoundland and Labrador, Canada

Crédit: Barrett & MacKay/Newfoundland & Labrador Tourism

 

 

 

 

 

Le Parc international de la paix Waterton-Glacier (Alberta). Ce parc chevauche la frontière avec le Montana, aux États-Unis.

Waterton Lakes National Park, Canada

Le Parc national de Miguasha (Québec)

Devonian period fossil site seaside cliff at Miguasha, on the south shore of the Gaspé facing Baie des Chaleurs. / Fossiles dévoniendu site des falaises de Miguasha, sur la rive sud de la Gaspésie, face à la Baie des Chaleurs.

Crédit: Parcs Canada

Le Parc national du Gros-Morne (Terre-Neuve-et-Labrador)

gros-morne-national-park-western

Crédit: Newfoundland & Labrador Tourism

Le Parc national Nahanni (Territoires du Nord-Ouest)

Upstream view to South Nahanni River - Nahanni National Park Reserve, Northwest Territories, Canada

Le Parc national Wood Buffalo (Territoires du Nord-Ouest et Alberta)

t15-014005

Crédit: Darren Roberts/Travel Alberta

Le Parc provincial Dinosaur (Alberta)

Landscape featuring the eroded environment from Dinosaur Provincial Park, which is an UNESCO World Heritage Site.

Les parcs des montagnes Rocheuses canadiennes (plusieurs sites en Colombie-Britannique et en Alberta – Sur la photo, le parc national Kootenay)

Mountain Range in Kootenay, Canadian Rockies

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
1 2 > >>