Floride: Petit tour guidé des Keys.

Publié le 27 Janvier 2016

 

Bordées d’un côté par l’océan Atlantique et de l’autre par la baie de Floride, puis le golfe du Mexique, les Keys forment un univers en soi, à l’atmosphère bien différente de l’effervescente Miami et des autres régions de la Floride. C’est le paradis des pêcheurs, des plongeurs, des amants de la nature… et des artistes. Petit tour guidé de ces merveilleuses îles floridiennes!

 

 

 

 

 

 

Key Largo

 

Plus longue île de la chaîne des Keys floridiennes, Key Largo se positionne comme la capitale mondiale de la plongée, rien de moins! Il est vrai qu’avec les eaux cristallines dans lesquelles baigne une importante barrière corallienne, les environs de Key Largo ne manquent pas d’attraits pour les plongeurs. De plus, le John Pennekamp Coral Reef State Park et le National Marine Sanctuary constituent autant de lieux protégés dont une des vocations est de faciliter l’accessibilité à ces remarquables paysages sous-marins.

 

 

 

 

 

 

Islamorada

 

Autoproclamée capitale mondiale de la pêche sportive, Islamorada propose d’innombrables excursions de pêche au marlin, au barracuda, au tarpon, etc. À noter que les résidants de l’endroit prononcent le nom de leur village «aille-la-mo-ra-da». On peut y visiter le Windley Key Fossil Reef Geological State Park, qui abrite un récif corallien à découvert.

1000

Un millier d’îles composent l’archipel des Keys, qui s’allonge à l’extrémité méridionale de la péninsule de la Floride sur plus de 250 km vers le sud-ouest.

 

 

 

 

 

Marathon

 

Située en plein centre des Keys, Marathon accueillit jadis un village amérindien. Des fouilles archéologiques menées à Crane Point Hammock, du côté de la baie, ont en effet permis de retrouver les traces d’une présence humaine précolombienne, celle des Calusas. On peut aujourd’hui y visiter le Museum of Natural History of the Florida Keys, qui rend compte des siècles de présence humaine dans les environs (armes, outils, poteries), en plus de constituer une intéressante vitrine sur la faune et la flore de cette portion des Keys. Le musée présente aussi plusieurs objets recueillis à bord des nombreux navires qui venaient s’échouer sur le récif corallien des Keys, entre autres une partie du trésor récupéré par Mel Fisher.

 

 

 

 

Lower Keys

 

Entre Pigeon Key et Key West, les Lower Keys s’étendent sur 40 km. Les amants de la nature apprécieront tout particulièrement cette série de petites îles. C’est par exemple dans cette portion des Keys que se trouve le magnifique Bahia Honda State Park.
Celui-ci possède de jolies plages avec fond sablonneux, chose inusitée dans les Keys, situées autant du côté de l’Atlantique que du côté du golfe du Mexique. Quelques emplacements fort prisés pour le camping sont offerts dans le parc.

 

 

 

 

 

 

 

Key West

 

Avec ses belles maisons blanches entourées de jardins dont le climat semi-tropical se charge d’entretenir la luxuriance, Key West, la ville la plus méridionale rattachée aux États-Unis continentaux, possède un cachet tout à fait unique. On nous y rappelle d’ailleurs souvent que la ville est plus proche, géographiquement, de Cuba que de Miami… Ça en dit long sur l’ambiance détendue qui prévaut ici et sur l’esprit d’indépendance tout à fait particulier des habitants, surnommés les Conchs (conques).

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Commenter cet article