Articles avec #hotellerie tag

Publié le 29 Mai 2017

 

Le « Gran Hotel Manzana », premier véritable hôtel de grand luxe à Cuba, a ouvert ses portes lundi à La Havane sous la bannière du groupe suisse Kempinski Hotels, qui tient désormais sa « porte d’entrée » vers le continent américain.

Sis au coeur de la capitale cubaine face aux jardins du Parque Central et du grand théâtre Alicia Alonso, l’établissement cogéré par Kempinski et l’opérateur touristique cubain Gaviota – contrôlé par l’armée – compte 246 chambres, dont 50 suites, quatre bars, deux restaurants et une piscine à débordement sur le toit.

La chambre est facturée de 590 à 3 330 $ la nuit dans ce bâtiment immaculé de style européen qui avait ouvert ses portes en 1917 sous le nom de « Manzana de Gomez », avant d’être rénové de fond en comble par le groupe de construction français Bouygues en joint-venture avec l’opérateur cubain UCM.

« Nous apprécions les joyaux et cela correspond très bien à notre philosophie », a commenté sur l’antenne de la TV d’Etat cubaine Xavier Destribats, directeur général du groupe hôtelier suisse. Kempinski gère déjà plus de 70 hôtels cinq étoiles dans le monde, mais jusqu’à ce jour aucun sur le continent américain.

Le Gran Hotel sera notre « porte d’entrée vers les Amériques », a espéré M. Destribats.

Pour pouvoir livrer à temps ce chantier stratégique, l’Etat cubain a été contraint d’accepter voici quelques mois le recrutement d’une centaine d’ouvriers qualifiés venus d’Inde. Un évènement inédit sur une île qui impose généralement l’emploi d’ouvriers cubains sous payés, donc peu motivés.

 

 

Au rez-de-chaussée, une galerie commerciale abritant des boutiques haut de gamme telles que Versace, Giorgio Armani, Lacoste ou Montblanc suscitait lundi la curiosité des badauds, le luxe ayant été longtemps banni de l’île par les autorités castristes.

« L’hôtel est vraiment beau, mais ici tout est terriblement cher. Ce n’est pas pour les Cubains », s’exclamait notamment Lidia Martinez, femme au foyer de 29 ans.

De fait Leonardo Padilla, vendeur de la boutique Montblanc, reconnaissait éprouver des difficultés à vendre des montres oscillant de 2 380 à 6 030$ dans un pays où le salaire moyen ne dépasse pas les 40 $, malgré l’essor d’un petit secteur privé plus lucratif.

 

 

Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba
Un premier hôtel de grand luxe à Cuba

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0

Publié le 1 Mai 2017

Marie-Louise et Roland Petit ont quitté en 2006 les lacs et montagnes de leur Suisse natale pour les lacs et les collines des Laurentides. À Sainte-Agathe-des-Monts, ils ont repris en 2013 le gîte ­Ancestral, une belle maison blanche ­datant de 1892.

 

Construit par un notable à fin du 19e siècle, la maison a été transformée en gîte dans les années 2000. À l’époque, Marie-Louise et Roland Petit vivaient toujours en Suisse, non loin de Genève, et étaient propriétaires d’un petit hôtel familial.

En 2006, le couple quitte la Suisse pour le Québec, profitant d’une opportunité. «L’oncle d’un ami cherchait un chef pour son ­restaurant à Sainte-Agathe-des-Monts», ­explique celui qui décide alors de vendre son hôtel et qui arrive dans les Laurentides, en pleine saison touristique. «Ce que je ne savais pas, c’est que le restaurant était ­saisonnier et qu’il fermait en hiver!»

Le couple saute alors sur une autre ­occasion et lance son propre restaurant, la Chaumière du Village, en plein cœur de Sainte-Agathe, qui fête cette année son 10e anniversaire.

 

 

 

 

 

Quatre chambres

En 2013, ils apprennent qu’une belle ­maison d’époque est à vendre. «Nous ­aimions beaucoup la maison, qui jouit d’un très grand terrain. C’est une belle place pour ­finir nos vieux jours.»

L’Ancestral compte quatre coquettes chambres, la Douillette, la Coquette, la ­Chaleureuse et la Charmeuse, toutes situées à l’étage. Elles disposent chacune d’une ­belle salle de bain privée. Au rez-de-­chaussée se trouvent le salon, avec l’unique télévision pour les clients, la cuisine et la magnifique véranda qui fait office de salle à manger. Autant dire que les petits-déjeuners sont très lumineux!

C’est d’ailleurs le chef, Roland, qui est aux fourneaux, tandis que Marie-Louise s’occupe du service. Au menu: des röstis (galettes de pommes de terre suisses), sur lesquels sont déposés un œuf poché et du bacon. ­L’accompagnement comprend également des croissants et des pains au chocolat faits ­maison et «pur beurre», précise Marie-Louise.

Les propriétaires offrent également, pour le dîner ou pour le souper, un rabais de 15 % sur les repas et sur l’alcool à la ­Chaumière du Village.

 

 

Les jardins, la piscine et le lac

Une fois la belle saison amorcée, le gîte quatre soleils montre ses plus beaux atours. La maison est entourée de jardins qui ­fleurissent dès le printemps venu. Sur les belles galeries courant le long de la maison, il est possible de s’adonner à la lecture.

Le meilleur atout de l’Ancestral se trouve derrière la maison. Une belle piscine à l’eau de mer attend les clients de juin à septembre. Pour ceux qui préfèrent l’eau du lac, ils n’auront qu’à suivre le sentier qui mène au lac des Sables. Une plage et trois quais permettent aux visiteurs de profiter au mieux de ce grand lac, principale attraction touristique, hiver comme été, de Sainte-Agathe-des-Monts.


Coordonnées

  • Gîte Ancestral

147, rue Saint-Venant

Sainte-Agathe-des-Monts

www.giteancestral.com

 

Tarifs

  • Entre 110 $ et 130 $, en ­occupation double, selon la chambre.
  • Petit-déjeuner et ­stationnement inclus.

 

 

Activités sur ­place

  • Wi-Fi
  • Télévision dans le salon
  • Bibliothèque
  • Jeux de société
  • Piscine extérieure
  • Accès au lac des Sables et plage privée
  • Terrasse et jardin fleuri

 

Activités tout près

  • Centre du village de Sainte-Agathe-des-Monts
  • Théâtre Le Patriote
  • Tyroparc
  • Parc des campeurs
  • -15 % de rabais sur les ­repas pris au restaurant la Chaumière du Village
Un gîte de charme dans un cadre de toute beauté.Un gîte de charme dans un cadre de toute beauté.Un gîte de charme dans un cadre de toute beauté.
Un gîte de charme dans un cadre de toute beauté.Un gîte de charme dans un cadre de toute beauté.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0

Publié le 6 Mars 2017

Le mystérieux artiste britannique Banksy a ouvert un hôtel à Bethlehem. Nommé «The Walled Off Hotel», ce lieu a comme objectif «d’amener des touristes israéliens et le dialogue» dans cette ville de Cisjordanie, rapporte The Guardian.

Les lieux combineront «hébergement, protestation et art», avance le quotidien britannique, qui les a visités au cours d’un tour destiné aux médias, vendredi.

 

L’hôtel comprend 10 chambres, dont une suite. Il est situé à proximité du mur séparant Israël de la Cisjordanie, dans une partie sous contrôle israélien, précise The Guardian.

Les réservations devraient débuter à la fin du mois.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0

Publié le 21 Février 2017

 

La Martinique ne fait pas partie des grandes destinations soleil «tout inclus» qu'affectionnent les Québécois.

Mais, pour tous ceux qui ont fait le tour du jardin ou qui privilégient la différence, la Martinique offre soleil et chaleur, plages et nature, cuisine et sourires créoles, sécurité et culture française en Antilles. Irrésistible! De plus, la diversité de l'offre hôtelière assure à chacun de trouver la perle rare. Ces sept complexes que nous avons visités en font la démonstration.

 

 

 

 

LE PANORAMIC - ANSE-À-L'ÂNE

Stratégiquement localisé au centre de l'île, Le Panoramic regroupe 36 studios et bungalows disséminés au cœur d'un jardin luxuriant que la propriétaire, Monique Ampigny, soigne avec passion. Entièrement rénovés, les logements, avec leur cuisine moderne, respirent l'ambiance créole avec leurs couleurs pastel et leur mobilier d'acajou. À flanc de montagne, les terrasses dominent la vaste baie de Fort-de-France et la plage de l'anse de l'Âne avec ses restos, bars et commerces, activités nautiques, golf ainsi que le traversier vers la capitale. À partir de 203 $ / jour, lepanoramic.fr

 

 

 

 

LA SUITE VILLA - TROIS-ÎLETS

Ce petit hôtel-boutique 5 étoiles se démarque radicalement par l'audace de son décor luxueux mais rebelle. Il compte neuf villas créoles personnalisées avec cuisine et six chambres éblouissantes traversées par les alizés. La plage est à courte distance et l'horizon de la piscine plonge vers les Trois-Îlets. Cuisine gastronomique et service impeccable. Les murs, où règne l'art contemporain, sont couverts des tableaux du Cubain Conte et de la Québécoise Nico. Pour une clientèle jeune et active. À partir de 429 $ / jour, la-suite-villa.com

 

 

 

 

FRENCH COCO - LA TRINITÉ

French Coco conjugue le luxe décontracté aux principes écologistes du développement durable et de la permaculture, l'art et le design au plein air, les matériaux bruts aux saveurs culinaires délicates et créatives, l'habitat sophistiqué à la nature débridée d'un jardin où croissent un millier d'espèces... À la zénitude, ce 4 étoiles ajoute la randonnée pédestre, la plage, l'observation du lever de lune, les activités nautiques nocturnes et, bientôt, le yoga. La vaste chambre tout confort vient avec piscine privée et douche ouverte sur la nature. On ne parle plus ici de vacances mais d'expérience. À partir de 700 $ / jour, hotelfrenchcoco.com

 

 

 

 

 

LE CAP EST LAGOON RESORT & SPA - LE FRANÇOIS

Sur un immense domaine exclusif en bord de mer où se dressent les hauts palmiers, le Cap Est accueille familles, couples et amis dans un établissement luxueux dominé par les riches boiseries. Les groupes de bâtiments de deux étages ne comptent que des suites somptueuses à la décoration chaude, aux éclairages nuancés, avec piscines individuelles. La gastronomie a été remplacée par ce que le directeur appelle «la bistronomie de qualité» pour contenir les prix. Magnifique plage devant le lagon où soufflent les vents qui favorisent la pratique du «kitesurfing» et rafraîchissent les journées chaudes. À partir de 825 $ / jour, capest.com

 

 

 

DOMAINE DES BULLES - LE VAUCLIN

Il s'agit de «glamping» de luxe plutôt que de camping. Une aventure unique qui ne sacrifie rien au confort, à la détente et à la romance sous les étoiles. Le Domaine des Bulles offre quatre emplacements verdoyants, parfaitement intimes, sur lesquels sont aménagées de grandes bulles gonflées, transparentes et climatisées, dont une suite de deux bulles avec salon et piscine. Chaque espace en nature compte un jacuzzi et une terrasse abritée. Le petit-déjeuner est inclus et les autres repas peuvent être servis sur place. Nouvellement ouvert: prix non disponible, ledomainedesbulles.com

 

 

 

 

DIAMANT BEACH CLUB - LE DIAMANT

Voilà un des meilleurs rapports qualité-prix sur l'île. On oublie le mobilier vieillissant lorsqu'on entend de son balcon les vagues rouler et qu'on admire l'éblouissant panorama devant le rocher du Diamant. L'agréable restaurant Le Carré Bleu borde la piscine à débordement. 49 appartements avec cuisinette dans 10 édifices créoles au milieu d'un jardin tropical fleuri. Près des services et de la plus longue plage en Martinique, des restos et de tous les loisirs nautiques. À partir de 135 $ / jour, diamant-beach-club.com

 

 

 

VILLAGE DE LA POINTE - LE VAUCLIN

Mordus de «kitesurfing» et de planche à voile, le Village de la Pointe est pour vous! Situé sur une baie peu profonde et toujours exposée aux alizés, à l'intérieur d'une barrière de corail, le village vacances dispose d'un parc de cottages pratiques et confortables pouvant accueillir jusqu'à six personnes. En bordure de la palmeraie, de toutes nouvelles villas de quatre chambres au décor moderne, immense terrasse, piscine et cuisine, assurent tout le confort possible. Près de la ville et à deux pas de la plage. À partir de 104 $ / jour, villagedelapointe.fr

 

 

 

 

Info: Comité Martiniquais du Tourisme: lamartinique.ca

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0

Publié le 15 Février 2017

 

 

 

Impossible de trouver la tranquillité dans un vaste complexe tout-inclus où on s’aligne comme des sardines sur la plage? C’était avant de pouvoir s’évader au Warwick Cayo Santa Maria, où les jardins offrent des vues à couper le souffle sur le grand bleu et dont le design n’a rien à envier à celui d’une chic station balnéaire méditerranéenne.

L’établissement, construit en 2015, n’a opéré que quelques mois avant d’entamer d’intenses rénos pour en faire un complexe à l’image des autres adresses de la chaîne américaine, comme le Warwick de New York, ce palace néoclassique érigé par le magnat de la presse William Randolph Hearst pendant les années folles. Et ­l’attente semble en avoir valu le coup! ­Rouvert en novembre dernier, l’hôtel situé sur la pointe est de l’îlot Santa Maria ­rivalise avec le style des cinq-étoiles d’Ibiza et des Baléares.

Amateurs de design, à vos appareils! De la piscine tentaculaire créant des lagons ­intimes pour une baignade tranquille, aux plafonds en bois exotique du lobby qui créent une atmosphère enveloppante, en passant par le mobilier turquoise des zones repas, dont les luminaires ont l’air de sortir tout droit d’un salon de design à chaque ­détour sur le site, vous trouverez de quoi étancher votre soif d’idées déco.

Des meubles en bois massif de couleur claire, des murs faits de lattes blanches, des accessoires aux teintes de la mer des ­Caraïbes et un balcon avec des chaises longues ultraconfo attendent les voyageurs dans les chambres.

 

 

Suite pour la famille

En optant pour un surclassement dans une suite, on peut profiter notamment d’un salon et d’une baignoire trônant au centre d’une immense salle de bains. Pensées pour les familles de plus de quatre ­personnes, les suites peuvent être jumelées avec une chambre voisine.

Bien que disposant de 800 chambres, ­l’intimité règne sur le site. Tant sur la ­plage La Colorada, longue de 2 km, ­qu’autour de la piscine de la taille d’un ­bassin olympique, les vacanciers n’ont pas l’impression d’être à l’étroit ou de séjourner dans un complexe surpeuplé. Pour un peu plus de calme, les parents peuvent confier leurs petits au mini-club, où ­moniteurs, piscine et jeux les divertiront.

 

 

Repas au village

Le site compte sept restos, six bars et un salon de thé, chacun offrant une leçon de ­design contemporain. Même les plus difficiles trouveront donc de quoi se sustenter et se sucrer le bec! N’empêche, la visite des ­pueblos La Estrella ou Las Terrazas est tout indiquée pour les foodies qui ont soif ­d’aventure. Voisins du Warwick, ces villages touristiques à l’architecture reproduisant le style colonial regroupent des restaurants (dont une bonne table japonaise, le Katsura), des boutiques et une salle de quilles. On y accède par taxi ou via un petit train qui, moyennant 1 CUC, fait la navette entre les pueblos et les complexes des cayos.

Pour admirer le style colonial de plus près, mieux vaut toutefois s’offrir l’escapade d’une journée à La Havane. Proposée en ­autocar ou en avion (à partir de 144 $/adulte avec repas), cette excursion guidée fait ­découvrir quelques secrets d’histoire de la capitale, réputée pour ses bâtiments pastel. Un must pour ceux qui visitent le pays pour la première fois ou un bain de culture pour ceux qui songent s’offrir des vacances urbaines lors de leur prochain séjour à Cuba.

 

 

Dépaysement assuré

Mais pas besoin de s’évader à La Havane pour profiter du dépaysement. À deux pas des chambres, on observe la flore colorée le long des sentiers pédestres des 26 hectares du jardin paysager. Çà et là, la végétation s’ouvre sur la mer, encadrant parfaitement vos prises de vue! Et à l’est de l’hôtel, une réserve faunique reconnue par l’UNESCO fera le bonheur des ornithologues amateurs. On s’y rend soi-même ou avec un guide pour arpenter les pistes de rando, pour repérer les cormorans et les pélicans et pour ­lézarder sur la plage vierge Las Gaviotas.

 

EN BREF ...

Cayo Santa Maria est voie de devenir une destination de l’heure dans les Caraïbes, en raison de la qualité et de l’étendue de ses plages, des établissements luxueux qu’on y trouve et de sa proximité avec les villes photogéniques que sont Trinidad et ­Remedios.

Situé sur l’îlot Santa ­Maria, le Warwick est le second établissement cubain du groupe hôtelier basé au Colorado. Propriété d’une famille sino-américaine, la chaîne est surtout connue pour ses hôtels urbains de New York et Paris.

Récemment rénové, le Warwick compte 800 chambres réparties dans des bâtiments de trois étages et partage sa plage avec son voisin, l’Ocean Casa del Mar.

Prix d’un séjour d’une semaine (par personne en occupation double, avec transferts): à partir de 1369$, transat.com.

Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage
Hôtel design sur la plage

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 1

Publié le 2 Décembre 2015

 

Du premier hôtel tenu par des robots au rapprochement historique entre deux grands groupes pour la formation d’un géant hôtelier, voici les scoops qui ont marqué le secteur cette année.

 

 

Ouverture du premier hôtel géré par des robots

 

Au Japon s’est ouvert, au mois de juillet, un hôtel où les clients sont reçus par une jolie réceptionniste humanoïde et par un concierge dinosaure vêtu d’un noeud papillon. Le Henn-na Hotel, situé dans le parc d’attraction néerlandais Huis Ten Bosch de Sasebo, Nagasaki, a intrigué le monde entier en proposant un concept entièrement automatisé. Nul besoin de clés: les clients pénètrent dans leurs chambres grâce à la reconnaissance faciale et un bataillon de robots répond à leurs demandes.

 

 

 

 

Heart Ibiza

 

Au mois de juin, Ferran et Albert Adria, les as espagnols de la gastronomie, ont ouvert un complexe de divertissement et d’hôtellerie en partenariat avec le Cirque du Soleil. Il est décrit comme un parc à thèmes pour les adultes. Au menu: body painting, danse, DJ, art 3D interactif, installations de réalité virtuelle et saveurs du monde présentées sur des chorégraphies renouvelées quotidiennement.

 

 

 

Marriott met la main sur Starwood

 

Annoncé à la mi-novembre, le rachat par Marriott de son concurrent Starwood Hotels pour 12,2 milliards de dollars a donné naissance au premier groupe hôtelier mondial. Cela se traduit par 1,1 millions de chambres dans 5500 hôtels répartis dans 100 pays. Cela signifie aussi que les marques bien connues que sont Ritz-Carlton, Renaissance, JW Marriott ou Westin, W et Sheraton appartiennent désormais à la même compagnie.

 

 

 

3,2 milliards de dollars investis dans un nouveau casino à Macao

 

Des stars américaines telles que Leonardo DiCaprio, Robert De Niro, Brad Pitt et Martin Scorsese ont collaboré au lancement de ce projet pharaonique sur le thème hollywoodien en apparaissant dans un petit film promotionnel tourné sur place. Doté d’une façade art déco, le complexe renferme une grande roue haute de 130 mètres, un hôtel composé de deux tours, une salle de spectacle de 5000 places et d’une attraction Batman.

 

 

 

 

Virgin ouvre un premier hôtel à Chicago

 

Le magnat Richard Branson a ouvert à Chicago les portes de son tout premier établissement Virgin Hotels. Destiné aux voyageurs jeunes, créatifs et connectés, il se situe au coeur du quartier Loop. Le Old Dearborn Bank Building, monument art déco de la ville accueille désormais 250 chambres dont 40 suites simples et deux suites penthouse. Virgin Hotels élimine certaines charges supplémentaires comme celles parfois infligées en cas d’arrivée tardive ou prématurée, de commandes au service à la chambre ou d’utilisation du Wi-Fi

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0

Publié le 30 Novembre 2015

 

 

Nouveau coup dur pour le tourisme et l’économie tunisienne, le groupe italien Eden Viaggi quitte Tabarka, c’est le site Destinztion Tunisie qui l’annonce.
L’hôtel Mehari (4*, 400 lits), qu’il louait depuis plusieurs années, a été rétrocédé à son propriétaire, Adel Boussarsar. Ce dernier a confirmé l’information à Destination Tunisie et a déclaré « comprendre cette décision étant donné la situation qui prévaut ». Le Mehari demeurera cependant ouvert à la clientèle tunisienne et algérienne pour préserver les emplois, souligne A. Boussarsar.

 

 

 

Quant au maintien d’Eden Viaggi dans les autres régions, des négociations sont actuellement en cours concernant les 3 autres hôtels qu’il exploite à Djerba (Djerba Mare), Hammamet (Yadis) et Mahdia (El Borj).

La situation pour l’hôtellerie est catastrophique

« La situation est très morose. Les taux d’occupation ne dépassent pas 20% » de la capacité hôtelière du pays, a déclaré à la radio privée Mosaïque FM le président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie, Radhouane Ben Salah.

Au total, « 70 hôtels ont dû fermer leurs portes depuis septembre en raison du manque de clientèle et d’autres vont suivre », a-t-il prévenu. « Cette situation va mettre des travailleurs au chômage technique », a relevé M. Ben Salah, tout en assurant que le gouvernement allait leur verser « une prime (individuelle) de 200 dinars (90 euros) » (par mois) ainsi que la gratuité de la « couverture sociale pendant une durée de six mois renouvelable ».

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0

Publié le 30 Novembre 2015

 

 

Avec comme credo « Vivre comme une star » incarné par le méga projet chinois Studio City, Macao pourrait bien concurrencer dans les prochaines années la ville de Las Vegas.

 

 

 

Le projet de complexe hôtelier de 1600 chambres à l’ambition de ses moyens financiers, il suffit égrainer l’offre qui sera proposée aux visiteurs pour s’en rendre compte.

Studio City comprendra un casino doté de 200 tables de jeu ainsi que 1233 machines, une salle de spectacle de 5000 places pouvant accueillir les plus grandes stars de la chanson, un simulateur de vol Batman résultat d’un partenariat conclu avec Warner Bros et DC Entertainment, une discothèque imaginée par le groupe légendaire Pacha, initiateur des fêtes mythiques sur l’île espagnole d’Ibiza, l’ouverture d’un restaurant Alain Ducasse et l’installation d’une boutique du pâtissier Pierre Hermé, star du sucré au Japon.

 

En dépit de l’effondrement du secteur des casinos dans l’ancienne colonie portugaise retournée en 1999 dans le giron de Pékin, qui enregistre une baisse considérable de 33% des revenus engendrés par les jeux d’argent par rapport à septembre 2014. Une conséquence de la nouvelle politique de Pékin qui pousse la région spéciale à diversifier ses activités.

Les promoteurs de ce complexe hôtelier se montrent optimistes quant à leur investissement

 

C’est en grandes pompes que Studio City a été inaugurée en présence du gratin mondial du cinéma, les De Niro, DiCaprio et Scorsese s’étaient déplacé pour l’événement.

 

La construction du projet qui a coûté 3,2 milliards de dollars, à été marquée par la projection de «The Audition», un court-métrage d’un quart d’heure commandé à Martin Scorsese, qui a enrôlé les monstres de Hollywood que sont Leonardo DiCaprio, Robert de Niro et Brad Pitt.

Studio City est un projet totalement inspiré de l’univers du cinéma dont l’objectif est de poser les bases de ce qui devrait être la nouvelle destination internationale des loisirs.

Outre la zone récréative réservée aux adultes et qui comprendra notamment un grand 8 baptisé « Golden Réel » et qui sera l’attraction emblématique de Studio City. La grande roue s’élèvera au-dessus du sol jusqu’à 130 mètres offrant une vue imprenable sur Macao.

Une partie de l’offre récréative sera entièrement dédiée aux enfants qui partiront à la rencontre de Bugs Bunny, Daffy Duck, Taz, Sylvestre ou encore Titi dans une zone de jeux de près de 4.000m² consacrés aux personnages Looney Tunes.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Hôtellerie

Repost 0