Le Botswana, destination 2016, en cinq paysages.

Publié le 5 Janvier 2016

 

Discret pays au sud de l’Afrique, le Botswana est un paradis du monde animal sauvage, que les touristes devraient découvrir très prochainement. Selon « Lonely Planet », le pays des Tswanas – du nom de l’ethnie majoritaire -, sera le plus tendance en 2016, devant le Japon et les Etats-Unis. Panorama.

 

 

Le delta de l’Okavango

 

 

Voilà ce que la nature a de magique. L’Okavango est le deuxième plus grand delta intérieur du monde, grâce à ses 18000 m2. Tout au nord du pays, cette spécificité géographique ne se jette pas dans la mer, mais bien dans le désert, celui du Kalahari. L’eau irrigue ainsi 15000 m2 d’une terre aride. Finalement, des îlots se sont formés et la vie végétale a pris forme. Le site est incontournable pour photographier échassiers, éléphants, gnous, hippopotames. Le plus simple pour l’approcher est de prendre part à un safari.

 

 

 

 

 

 

Le désert du Kalahari

 

 

Impossible de manquer cette surface aride de 900000 km2, s’étirant entre le Botswana, la Namibie et l’Afrique du Sud. Si les températures peuvent facilement atteindre les 42 °C en juillet et août, elles n’empêchent pas à la végétation de proliférer. Le site compte plusieurs réserves où différentes communautés animales vivent, telles que des springboks, des lions, des hyènes, des suricates ou des antilopes.

 

 

 

 

 

 

 

La rivière Thamalakane et la ville de Maun

 

 

 

A l’entrée du delta de l’Okavango, la rivière Thamalakane est un point de chute idéal pour les amoureux qui souhaiteront contempler un coucher de soleil. A 19 km de là, la ville de Maun constituera sûrement une autre étape du voyage, compte tenu de son attractivité touristique. La destination est idéale pour prendre la route vers la réserve de Moremi Game.

 

 

 

 

 

 

 

Le parc national de Chobe
 

 

Au nord, près de la ville de Kasane c’est l’une des attractions touristiques du Botswana. Les fans d’éléphants ne le manqueront pas puisque 40000 spécimens y vivent. Au Bostwana, c’est l’un des sites privilégiés pour les apercevoir. Le parc national de Chobe est la troisième plus grande réserve du pays. Plus de 250 espèces d’animaux y ont trouvé refuge.

 

 

 

 

 

 

Le parc de Kgalagadi
 

 

 

Partagé avec l’Afrique du Sud, le parc de Kgalagali s’étend sur 38000 km2. Les touristes s’y rendent pour mieux observer les oiseaux de proie. Mais la star est bien ici, l’oryx gazelle. « Kgalagadi » signifie « le pays de la soif ». Le parc, constellé de dunes rouges, se situe en effet en plein désert du Kalahari. La température peut y atteindre les 42°C à l’ombre, et jusqu’à 70°C en plein soleil. Les touristes visitent le parc le long des deux rivières sèches, qui ne couleraient qu’une seule fois par siècle, dit-on.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Voyage

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article