La Nouvelle-Orléans, authentique et jazzée.

Publié le 25 Novembre 2015

 

 

Deux parcours, trois arrêts chaque fois pour la journée, le souper et la nuit : voici six escales à faire dans la Big Easy.

Parcours «authentique»

 

 

Journée : Ce qu’il reste des bayous

 

Parmi tous les tours de marécages offerts aux touristes, celui de Lost Land Tours se distingue certainement. Son excursion Kayak New Orleans Wetlands met l’accent sur les milieux humides et la perte des terres en Louisiane en raison des forages, une situation très préoccupante du point de vue écologique et sur laquelle on ne peut fermer les yeux.

Avant de partir, une présentation qui permet de se familiariser avec le problème (environ 45 minutes) est donnée par le journaliste Bob Marshall (lauréat d’un prix Pulitzer). Sur l’eau, on est guidés pendant 3 à 4 heures par une des deux co-fondatrices de l’organisme sans but lucratif, Marie Gould ou Lindsay Pick.

De 95 $ à 125 $ par personne, selon la taille du groupe (à partir de deux personnes). Les horaires ne sont pas sur le site web, il faut communiquer directement par téléphone (504) 400-5920 ou par courriel.

 

 

 

Souper et soirée : Apprendre à cuisiner cajun

 

La nourriture est au cœur de tout séjour à NOLA. Gumbos, «étouffées», écrevisses, huîtres, beignets et po-boys : la tradition de la cuisine cajun et créole est riche, autant en saveurs qu’en histoire. Pourquoi ne pas passer une soirée à observer et à apprendre la réalisation de certains de ces classiques? Langlois Culinary Crossroads, dans le quartier Faubourg Marigny, propose des soirées «expérience de souper interactive» : les participants peuvent humer les parfums et participer un peu à la préparation qui se fait sous leurs yeux pendant que les chefs parlent des ingrédients, de l’histoire et des techniques de cuisine cajun et créole.

 

 

1710 Pauger St.
(504) 934-1010

 

 

Nuit : Soirée endiablée excentrée

 

 

Au coin des rues Dauphine et Lesseps, dans le quartier Bywater, se trouve un établissement qui a l’air sérieusement abîmé par la vie. Ça, c’est lorsqu’on le voit le jour. La nuit, c’est tout autre chose, surtout le jeudi. Le Vaughan’s Lounge offre des spectacles de jazz et de blues endiablés, où il fait bon danser et goûter à l’essence de La Nouvelle-Orléans, dans une ambiance sans prétention. Avec le prix d’entrée raisonnable (environ 10 $), on a même droit à des «red beans & rice». Comme le bar est un peu éloigné (mais pas trop) du quartier touristique du Vieux-Carré (French Quarter), on y croise des locaux et des touristes bons vivants.

 

Vaughan’s Lounge
4 229 Dauphine St.

 

 

 

Parcours «jazzé»

Journée : Du bon rhum

 

 

Qu’on aime le rhum ou pas, une visite à la distillerie Old New Orleans s’impose. Parce qu’on risque d’avoir un coup de cœur pour ses délicieux produits, préparés en petites quantités. Old New Orleans est une petite distillerie, fondé par un artiste, James Michalopoulas. Elle utilise des produits locaux, comme la mélasse.

La maison distille quatre rhums – dont le Cajun Spice, notre coup de cœur, un rhum ambré de cinq ans aux aromes notamment de cannelle, de gingembre et de clou de girofle. Et en plus de boire, on peut le cuisiner avec, par exemple, de la crème fouettée pour cuisiner un délicieux dessert, un truc emprunté au cours de cuisine chez Langlois Culinary Crossroads! On aime aussi le Gingeroo, boisson rafraîchissante de rhum et de gingembre, qui pique agréablement la gorge.

Le tour guidé (10 $) comprend la visite et quatre dégustations. Des navettes sont disponibles entre le Vieux-Carré et la distillerie.

2815 Frenchmen Street
(504) 945-9400

 

 

Souper et soirée : Un tour de bateau à vapeur

 

 

Ancré dans l’imaginaire fleuve du Mississippi, le bateau à vapeur est incontournable. Une soirée sur le Steamboat Natchez – le seul bateau à vapeur encore en service à La Nouvelle-Orléans – est une expérience agréable. Pour jouer le jeu, on peut s’habiller chic, mais la plupart des visiteurs sont plutôt décontractés. Le souper de style buffet est correct, et un groupe jazz accompagne l’excursion d’une durée de deux heures, ce qui est toutefois un peu court pour manger et passer du bon temps sur le pont. On n’embarque pas sur le Natchez pour admirer les rivages, où se suivent les entrepôts et les raffineries. Ce qui est intéressant et unique, toutefois, c’est de voir la mécanique du bateau à vapeur, d’observer la roue à aubes en train de tourner et de sentir la chaleur intense de la salle
des machines.

Steamboat Natchez Dinner Jazz, opéré par Gray Line. Embarquement au coin de la rue Toulouse et du Mississippi dans le Vieux-Carré.
Réservations requises au (504) 569-1401 ou au 1 800 233-2628.

 

 

Nuit : Preservation Hall

 

 

La réputation des concerts intimes du Preservation Hall n’est plus à faire. Établi dans le Vieux-Carré depuis 1961, cet antre du jazz offre des spectacles courts (45 minutes) dans une toute petite salle au look vieillot où la majorité des spectateurs sont debout. Les musiciens, de tous âges, perpétuent et alimentent la tradition du jazz. Pour les taquiner, demandez à entendre When the Saints Go Marching In, juste pour voir leur réaction. Si on le souhaite, on se prend avant une bière pour emporter de l’autre côté de la rue, car on ne vend pas d’alcool au Preservation Hall.

Spectacles de 45 minutes à 20 h, 21 h et 22 h. Billets à la porte (de 15 $ à 20 $, arrivez une heure à une trentaine de minutes à l’avance) ou réservations possibles pour éviter la file (de 35 $ à 50 $).

726 St. Peters St.
(504) 522-2841

Cet article a été réalisé en partie avec l’aide du New Orleans Convention & Visitors Bureau.

Publié dans #Voyage

Repost 0
Commenter cet article